Le stress des débuts de vie de maman

Je suis cette maman qui était totalement paniquée lors des premières sorties.
J’ai trouvé cela tellement dur physiquement le temps du congés maternité. Le dos douloureux, les bras courbaturés, les jambes fatiguées.
À chaque déplacement je stressais que Zoey se mette à pleurer dans un lieu public. Qu’on me regarde comme si j’étais en tord. J’avais peur de ne pas savoir quoi faire. Qu’elle ait faim et que ce soit compliqué de l’allaiter au milieu de nulle part.
En fait tout c’est toujours bien passé. Elle a rarement pleuré. Quand elle avait faim la voiture ou un petit coin à proximité me permettaient de l’allaiter.
Alors pourquoi cette peur de mal faire ? Cette peur du regard des autres ?  Cette peur des réactions de mon bébé ?

maman_bébé


Sûrement la sensation de ne pas pouvoir tout maîtriser, de ne pas pouvoir prédire ses réactions, de ne pas encore tout savoir.
Cette sensation d’apprendre à être mère et de tâtonner.
Aujourd’hui, elle grandit comme une fleur, adore se promener et m’a surprise plus d’une fois en étant la petite fille modèle ! Je l’emmène à un défilé chez Kiabi, en plus de ne pas broncher alors que la musique était forte, elle a tout suivi de ses yeux d’enfant ! Une journée à Pornic : elle sourit à tout le monde et ne pleure pas de la journée ! Un spectacle jeune public au théâtre, elle est la plus petite et sûrement la plus attentive…

10422209_1028649460507402_3883579946431421146_n
C’est grâce à ces journées que je prends confiance en moi, en mes gestes de maman imparfaite, que j’apprends à mieux la connaître et à anticiper ses besoins pour ne pas la pousser dans des limites inconfortables pour elle, ma priorité !

Et vous quels sont vos petits trucs de mamans imparfaites ?

9 comments

  1. Mélanie says:

    C’est marrant parce que justement, moi , en te suivant de loin j’étais loin de me douter que tu avais pu ressentir le moindre stress… Je suis admirative de tout ce que tu as fais avec ta fille depuis sa naissance et la manière dont tu nous en parle respire la sereinité 🙂 Après c’est normal de s’inquiéter lorsque l’on est maman, ça fait partie du « package » 🙂 mais moi j’ai l’impression, de loin toujours, que tu t’en sors admirablement bien ! 🙂

    • julycocoon says:

      Ah ah je cache bien mon jeu et j’essaye quand même d’affronter mes peurs !! Et elle est franchement adorable en journée, c’est plus compliqué la nuit en ce moment ! Trop mignon ce retour m’aide à prendre confiance en moi ! Merci :*

  2. Oror404 says:

    C’est sur qu’on a de la chance; avec nos bébés cools 🙂

    Je n’ai pas eu à développer d’astuces car Baby n’a jamais hurlé dans les magasins ou dans les musées ou nulle part ailleurs de trop gênant. De toute façon à partir du moment où il y a des gens qui bougent et des lumières à regarder elle est contente.

  3. Maman Chocolat says:

    Tout comme toi, j’ai souvent eu très peur. D’ailleurs, mon congé maternité se termine et j’ose enfin sortir avec le petit. Avant, j’avais toujours peur qu’il se mette à hurler, que ce soit l’heure du biberon ou qu’il fasse un énorme caca 😀

    Tout doucement, on apprend à connaître son bébé et on se sent plus à l’aise 🙂

    • julycocoon says:

      Ah ah je les avais déjà oubliés les cacas chaotiques !!! Car avec la diversification on est parti sur l’inverse ! Totalement d’accord sur le reste !! 🙂 courage pour la fin de ton conges mat !

  4. Laetitia says:

    Je me reconnais tout à fait dans ton témoignage. Je suis de caractère assez timide et je déteste me faire remarquer. Un jour après deux heures d’attente chez le pédiatre, ma fille devait avoir 6 ou 7 mois, elle en a eu assez et elle nous as fait sa première grosse crise. Le regard des autres parents a été très dur, en plus de devoir calmer ma fille, j’ai du supporter des commentaires franchement désagréables. Depuis ce jour, ma fille a maintenant 2 ans, si elle pleure ou hurle parce qu’elle n’est pas contente pour une raison ou une autre, je me mets dans ma bulle et je me concentre à fond sur elle, le regard des autres je m’en moque.Et bizarrement, tout deviens plus facile et le retour au calme se fait sans problème.

    • julycocoon says:

      Comment peut-on juger d’autres parents dans la salle d’attente du pédiatre ??? Je trouve ça horrible !!! Je t’avoir qu’avec les attentes longues (toujours aussi une heure aussi) je me demandais si elle n’allait pas faire pareil et je la gardais toujours en écharpe… Franchement si un jour je vois une maman avec un bébé qui crise je proposerais mon aide plutôt que de la regarder travers ! Par contre je te rejoins totalement sur la bulle : faire abstraction des autres ! ON S’EN FOUT 😉

Laisser un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.