Porto en famille : 1ère journée

Première escapade à l’étranger en famille, pour nous 3, pendant les dernières vacances d’automne ! Il est temps de vous raconter les must de ce voyage et les moins, pour être tout à fait honnête ! Zoey avait déjà pris l’avion deux fois pour aller à Toulouse sur une durée similaire donc pas de stress de ce côté là. Mais quand on est arrivés à l’aéroport de Nantes et qu’elle nous a demandé si nous étions à Porto… OMG. Je me suis quand même dit qu’on allait sentir passer le voyage. Dans l’avion, RAS, je lui avais préparé des petits jeux pour l’occuper un peu : des autocollants, des tampons, du coloriage, des livres… Un goûter et quelques bonbons en cas de craquage et la tablette avec quelques dessins animés mais qui n’a servi qu’au retour. C’est d’ailleurs seulement au retour, qu’elle s’est plaint des oreilles à l’atterrissage. Arrivés à Porto sans soucis, nous avons vaillamment choisi de prendre le métro qui était un moyen vraiment accessible financièrement mais un peu long surtout qu’il était bondé et qu’on était entassés debout. Sans compter une petite marche jusqu’à notre Airbnb. Vous épargnerai-je mon foirage quand mon téléphone nous a emmenés à une mauvaise adresse très très pentue ? Oui… On s’en est remis ! Après un diner au resto et une première nuit dans un appartement immense, où j’ai été plus que bercée par les bruits de la rue et des bars avoisinants, nous étions en pleine forme pour visiter Porto !

Réveillés assez tôt, grâce à l’heure de décalage, nous avons pris le temps de prendre un bon petit-déjeuner avec des viennoiseries bon marché du quartier avant de partir à pied ! Il faisait CHAUD, l’occasion de ressortir nos tenues estivales ! Le ciel était superbe et nous avons suivi une des balades proposées par notre hôte qui avait pris le temps de faire plusieurs itinéraires dont certains en Français ! Les Portugais sont vraiment aux petits soins ! Je vous emmène suivre cette première journée à nos côtés !

Départ d’Igreja Carmo, église du 18ème, et ses magnifiques Azulejos qui nous ont conquis ! A quelques pas, la jolie fontaine des lions e fonte a aussi beaucoup plu à Zoey !

Nous étions à quelques mètre de la librairie Lello et contrairement à tout ce que nous avions entendu ou lu, il n’y avait pas d’attente ! Nous sommes donc allés retirer nos tickets et d’ailleurs une dame nous voyant arriver avec Zoey nous a fait passer à la caisse prioritaire. Ce qui est arrivé plusieurs fois pendant le séjour et qui était vraiment agréable, surtout que Zoey n’est plus vraiment un petit modèle !!

Que dire de la librairie, bondée à l’intérieur, c’est vrai, mais si belle et fascinante ! Zoey a adoré y jouer à se cacher ou à s’installer pour lire un livre des 3 petits cochons en anglais, qu’on a d’ailleurs acheté ! Pour toute entrée payante (5€ par adulte) le prix d’un livre acheté (il y a toutes les langues) est déduit. Il nous restait donc 7€50 pour acheter le livre qu’elle adorait ! Acheter un livre en anglais dans une librairie du Portugal, on aura vraiment tout fait ! Inutile de dire que les influences Potteresques étaient bien présentes ! Un gros coup de cœur pour nous 3 !

Après cette charmante visite, nous avons continué à descendre la rua de las Carmelitas jusqu’à la Praça de Liberdade où Zoey regarde une statue figée puis jusqu’à la Praça Almeida Garrett pour visiter la gare.

Encore un endroit sublime : la Gare de Porto-São Bento. Dans la gare, la salle des pas perdus (Hello Harry !) est un chef-d’œuvre de l’art de l’azulejo. D’immenses fresques bleutées retracent des scènes de la vie populaire ou les grandes périodes de l’histoire portugaise du XIIe au XVe siècle. Une anecdote rigolote c’est qu’en construisant sa gare comme un  monument, l’architecte en négligea le côté pratique et utile, et oublia… les guichets de vente ! L’immense hall est donc juste un espace de déambulation mêlant touristes et voyageurs !

Nous avons suivi les conseils de notre hôte pour le déjeuner et nous sommes arrêtés pour des tapas à Cantina 32, au 32 Rua de Flores à Porto. Une adresse splendide tant dans les assiettes que côté déco. Les serveurs étaient aussi adorables (même quand Zoey râlait car elle avait faiiim) et on s’est ré-ga-lés ! Mention + pour le cheesecake en dessert qui avait un look super réussi de petite plante dans un pot !

A la sortie, le soleil était toujours et nous avons continué notre descente de la ville vers le Douro. C’était sublime, calme, sans trop de monde. J’étais complètement charmée par Porto et j’ai savouré cette sensation ! Tout faire à pied, la gentillesse jusque dans les rues, le climat, l’atmosphère… Je me suis sentie si bien, comme à chaque fois que nous allons au Portugal mais avec un petit truc en plus !

Nous avons ensuite traversé le pont Dom-Luís à pied pour avoir une vue sur toute la ville ! C’était magnifique ! Nous avons poussé la montée jusqu’au téléphérique. Les « œufs » d’après Zoey qui était trop heureuse de monter dedans !

Direction les caves, que nous n’avons finalement pas visité car avec Zoey, cela ne nous semblait pas adapté. Elle a eu le droit à une belle pause dans un petit parc de jeux puis à un verre en terrasse car il faisait très chaud ! Une fois notre petite pause faite, nous avons reprise les œufs en sens inverse. Assez chers (19€ aller-retour si je ne me trompe pas) mais qui nous économisait un eu. Comme vous l’avez vu, Zoey a crapahuté toute la journée en nous suivant à pied. Presque sans ronchonner.  Elle demandait juste un bonbon tous les 500 mètres, mouarf ! Mais c’était vraiment appréciable et nous l’avons très peu portée en faisant à son rythme ! Nous avons ainsi fait entre 8 et 10 kilomètres à pied par jour ! Bravo Zoey !

Cette première journée à Porto m’a totalement charmée, et je n’avais qu’une hâte, recommencer le lendemain, je vous emmènerai donc à nouveau sur les traces de notre journée !

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 comments

  1. AuroreVoyage says:

    Tes photos sont très belles ! J’ai l’impression que le prix de la librairie a augmenté. Normal j’imagine.
    J’y étais il y a 3 ans jour pour jour. Pendant les attentats à Paris d’ailleurs. Ça me rappelle des souvenirs étranges.

Laisser un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.