Il y a vous et nos rendez-vous…

Je me pose parfois des questions sur mon blog et ce que j’y partage. Les articles les plus plébiscités étant les plus intimes. C’est justement ceux qui, en général, vous parlent, vous touchent et vous font écho. Ceux qui vous donnent envie de débattre ou de partager votre avis. Ceux que j’aime particulièrement car ils trouvent une résonance et nous permettent d’échanger.

Je ressens pourtant cette forme de résilience à ce que les autres s’approprient mes mots et mes états d’âmes, les remâchent pour en faire autre chose parfois contre moi. Se sentent tout à coup mis en cause ou à l’inverse blessé de ne pas avoir été informé.

Je me demande jusqu’où va ma propre censure dans ce que j’écris et l’image que je renvoie sur mon blog. Faut-il donner de moi au risque d’en souffrir parfois ?

Mais la forme de mes écrits et la manière de les déposer ici ne se ferait pas forcément dans l’oralité.

Il y a cette partie entière de moi qui n’a rendez vous qu’ici. Que, même moi, je découvre à l’inspiration des mots soufflés par mes pensées.

Je crois qu’il y a ici, à la fois, tout ce que je suis et tout ce que je ne suis pas.

L’exacte traduction de tout ce que j’ai envie d’hurler et de tout ce que je voudrais taire.

Ça donne des conversations qui n’auraient jamais eu lieu ailleurs. Ça donne vie à des mots que je n’aurais jamais prononcés dans un autre contexte.

Ça me construit et m’affirme autant que ça me desserre. Parce ce que c’est plus facile, parce que ça permet d’autres rimes et parce que ça libère autant que ça contraint.

À la force des choses, ça a pris une l’ampleur et un écho qui me dépassent certains matins. Il y a des lecteurs anonymes, des lecteurs de l’ombre, des lecteurs qui se sont invités, des lecteurs du hasard, des lecteurs qui me connaissent, des lecteurs qui m’ont connue. Il y a tous ceux que je sais être là. Et tous les autres. Tous ceux que je ne connais pas et pour qui j’écris, essayant d’oublier le poids de ceux que je connais et à qui je n’aurais pas ouvert les mêmes recoins de cette intimité choisie.

Et finalement, ça me rassure de savoir que j’ai rendez-vous ici. Que quelqu’un m’attend et me lit. Que quelqu’un se sentira touché par les mots que j’ai déposés ici.

C’est peut-être un des seuls endroits où j’arrive encore à me trouver jolie. À prendre du recul et à voir que, parfois, je peux réussir quelque chose dans la vie. C’est aussi violent que rassurant. Ici, c’est moi et rien d’autre. Ici, c’est ce que je décide. Ici, je me rends compte que j’ai tellement besoin de cet espace qui active ma plume à mon insu.

Je suis à moitié anonyme, à moitié connue et surtout à moitié nue.

Je suis moi dans ma perfectibilité, je suis moi dans un temps qui ne vieillit pas et dans celui que je m’accorde juste pour moi. Et tout cela je le partage dans une forme d’intimité dont je ne saurais pas faire preuve autrement.

Mais j’aime ce moi qui sais parfois trouver les mots pour moi. J’aime ce toi et tes yeux qui me voient. J’aime ce vous et nos rendez-vous.

Rendez-vous sur Hellocoton !

14 comments

  1. Maniakescape says:

    Très joli article, tellement bien rédigé et bien écrit… Les mots sont justes, sont beaux et surtout se sont les tiens. Bravo pour t’être livrée à cet exercice sans nul doute pas facile. Nous on aime en tout cas!

  2. Ta bretonne préférée says:

    Toujours touchant de lire tes mots, les dévorer, les apprivoiser, te découvrir chaque fois un peu plus… Je rêve secrètement qu’un jour tu écrives un livre tellement j’aime cette plume ! Des bisous ma July !

    • julycocoon says:

      Ravie de te lire aussi 🙂 et bien ce serait un beau projet de renouveau a un livre… Je cherche le sujet et je me lance ! Sacré défi !!! Merci ma bretonne préférée :*

  3. Mathilde says:

    Magnifique article Julie !
    Je commence à te connaître un peu et je peux te dire que tu n’es pas jolie QUE sur ton blog !
    Je serais incapable de me livrer sur des choses aussi intimes comme tu le fais. Bravo pour ce courage !

    • julycocoon says:

      C’est justement plus facile parce que je suis cachée, j’essaye de me dévoiler encore plus pour vois si ça déclenche des choses… En tout cas autour de ça, ça bouge !! On se voit bientôt !

  4. Pauline says:

    Quel bel article! Je viens seulement de commencer à bloguer, et lors de mes recherches j’ai trouvé que beaucoup de blogues postaient le même genre de contenu « formaté ». Ça fait chaud au cœur de voir des billets comme le tiens, simple et authentique.

Laisser un commentaire