Le manque de toi au creux de moi.

J’avais proclamé que ça n’arriverait pas. Je ne sais pas si je l’avais décidé ou si ça c’était imposé. Arriver enfin au bout de cette grossesse était finalement un soulagement. Pourquoi la regretter ?

Je n’ai pas eu le syndrome du ventre vide. J’ai juste parfois eu un sentiment étrange en sentant des bulles éclater dans mon ventre alors que cela ne pouvait pas être toi.

babycocoon-1

Et pourtant, sur ce trajet imprégné de toi, tu m’as manquée, à l’intérieur de moi. Je ne voyais que toi mais pourtant, tu n’étais pas là. Il a fallu que je me sépare physiquement de toi pour en arriver là. Derrière ma chaise de bureau, je ne te sentais plus tressauter en peine journée. En laissant mes idées s’évader, pendant une réunion, je ne pouvais plus me rattacher physiquement à toi. Une caresse sous mon pull mais tu n’es plus là. Un petit creux mais je n’ai plus l’excuse de manger pour toi. Un chagrin et je ne peux plus me réfugier en moi…

babycocoon2-1

Voir ces femmes enceintes et envier ce qu’elle vont vivre à leur tour. La découverte. L’intensité d’accueillir un nouvel être. Tomber amoureux. Tomber fou amoureux. Tomber fou amoureux d’une nouvelle personne, sans tromper celle avec qui on l’a faite. Un amour démultiplié, animal, incontrôlable. Celui de la vie, celui infini, celui qui guérit…

20 comments

  1. Maman Chocolat says:

    Je me demande souvent si cela me manquera, d’être enceinte. Alors que je suis sur le point d’exploser et que les « petits » coups ne sont vraiment plus légers du tout, je me dis que non, bien sûr ! Pourquoi regretterais-je la douleur de mon corps ?

    Mais maintenant que tu le dis, je pense que je me surprendrai sûrement à caresser mon ventre de temps en temps 😉

    • julycocoon says:

      En fait ce qui te manque c’est de partager tes journées avec ce secret en toi !!! Pour PLEIN de raison la grossesse ne me manque pas et je me suis sentie libérée quand Zoey est arrivée ! Mais… depuis que j’ai repris le travail SA présence me manque ! Notamment cette dans mon ventre pour ce cas particulier ! Mais pas au quotidien 😉

  2. Salomé says:

    J’ai mis presque 1 an à ne plus être nostalgique de tout cela. Même si j’y pense encore, cela n’a plus rien à voir avec les premiers mois de vie avec Milo. Il m’a fallu du temps pour trouver un équilibre et ma place en tant que Maman. Ma soeur est enceinte et j’avoue que je l’envie un peu. Mais être Maman d’un nourrisson, ce n’est pas toujours tout rose bonbon. Alors je suis bien heureuse d’avoir aujourd’hui un bébé éveillé avec lequel on partage maintenant de très chouettes moments 🙂

    • julycocoon says:

      Moi je ne suis pas trop nostalgique de la grossesse plus de la toute fin et des premiers jours de vie de Zoey ! Pour moi toute cette période était magique ! Malgré la fatigue et la douleur c’était les plus beaux jours de ma vie, et de loin ! Je suis heureuse de penser que je revivrai ça pour un autre bébé, j’espère !!

  3. girlinduplex says:

    Tu m’as fait pleurer 😓 moi aussi les câlins avec mon bidon me manque parfois. Heureusement on a encore la tétée qui nous rapproche toujours. Je me régale à chaque fois en me disant et si c était la dernière et je repense toujours à la première fois. Aujourd’hui il était grognon et maintenant il est tout mignon endormi alors au on devait sortir.Quand il était dedans qu’est ce au on a pu sortir on ne se privait pas. Maintenant on fonctionne selon son planning et les petites siestes sont appréciées aussi. Mais mon petit cascadeur du bidon me manque.

    • julycocoon says:

      C’est vrai que les tétées sont magiques ! Je repousse l’échéance de l’allaitement ! J’ai envie que ca dure et je pense que je vais continuer bien au-delà de ce que j’avais pu imaginer !!! C’est vrai que les sorties sont réduites mais les sorties en famille sont tellement chouettes à vivre que je ne reviendrais pas en arrière ! 🙂

  4. elisa says:

    oh là là si j’étais pas au boulot j’aurais peut-être versé ma petite larme…justement moi je suis « en plein dedans »…à 6 mois et demi de grossesse. ça fait maintenant 3 mois que je sens mon bébé bouger, que je me raccroche à lui dans tous les mouvements de la vie quotidienne…et je sais que ce n’est pas bien mais je pense souvent à cet après. ce moment où il sera ailleurs, hors de moi. tu sais, très souvent je me dis « si ça se trouve en fait j’ai des gros gaz et ce n’est pas un bébé ». je trouve ça si magique que ça me parait « trop » beau. l’avoir partout avec moi au point de parfois avoir un petit pincement au coeur pour le papa en quittant la maison pour aller bosser en me disant « wow j’emmène son bébé avec moi, lui il a rien pendant ce temps » (oui je cogite beaucoup là dedans mdr). Je pense que cette nostalgie sera très présente chez moi alors je vais faire mon max pour profiter de mon arrêt qui commence dans peu de temps :):)

    • julycocoon says:

      Pareil une fois Mr l’Amoureux m’a dit « tu as de la chance tu profites de tes journées avec babycocoon » et c’est vrai que la séparation maman-bébé qui suit est plus difficile !!!! Profite à fond de tout ce qui s’offre à toi !

  5. fleurdementhe says:

    Oh, c’est joli !

    J’ai une autre sensation, différente aussi du ventre vide…Depuis que ma fille est née, fin septembre, j’ai d’abord beaucoup rêvé que j’étais à nouveau enceinte… Et depuis, il y a des jours où je me réveille en me croyant enceinte (d’un nouveau bébé)… C’est un peu une psychose j’avoue ! Je vais changer de contraception pour faire cesser çà 😉

  6. Florence says:

    En fait je crois que ton enfant est toujours en toi, là où ton ventre se tord lorsqu’il a mal quelque part, ma fille a 12 ans et je le sent toujours là à chaque mal de ventre, chaque fièvre, chaque mauvaise note…

Laisser un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.