Le dernier éclat de l’enfance.

De cette chambre sous les combles que je peux décrire précisément en guise de premiers souvenirs… puis de ta petite maison juste devant une étable. J’ai eu une enfance en ville mais mes meilleurs souvenirs restent dans ta campagne. À passer des journées à pêcher dans un étang, à traverser les champs pour retrouver les cousins, à s’entasser dans ton salon pour te souhaiter la bonne année. 

Une tripotée de cousins du même âge. Ceux à qui on a toujours une histoire à raconter. Ceux dont les larmes ont coulé depuis ton absence. Ceux avec qui les rencontres vont désormais s’égrainer. 

Ce dernier rendez-vous était emprunt de nostalgie, de tristesse et d’étreintes. Un pique-nique autour de la piscine, une longue sieste pour ma Zoey dans la chambre de ma cousine, avec qui je jouais aux barbies, et ce doux au-revoir à celle qui nous manque. C’était une journée que tu aurais aimée ! La simplicité d’un repas partagé, les plus petits qui faisaient le bonheur des plus grands et toute ta tribu réunie…

À ton image, en simplicité, empreinte de nostalgie, déjà.

Zoey gardera en elle tes dernières comptines « saute minette » sur tes genoux, les trésors de ta chambre qui l’amusaient, et puis récemment que notre Mamie est partie dans le « ciel » avec les « étoiles »…

Il y a tellement plus à dire, mais le reste, tu le sais au fond de toi. Promis, je ne me tracasserai pas. Tu savais qui j’étais. Je sais où tu es désormais !

Ma dernière petite mamie, tu t’envoles au paradis… Où tu retrouveras ton mari parti bien trop tôt et croiseras mes grands-parents d’amour dans leur jardin d’eden. Vous aviez cette passion en commun des jardins fleuris, j’espère que vous me voyez dans le mien, le paradis des flamants rose… Je suis persuadée que oui, j’ai bien reçu votre message au moment le plus opportun !  ♥

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 comments

  1. Marie Merry in Brittany says:

    Bel hommage à ta grand-mère… Je suis particulièrement touchée par « tu savais qui j’étais ». Je pense être proche et complice avec ma grand-mère maternelle, mais pas à ce point. C’est une sacrée page de notre histoire qui se tourne quand nos grands-parents s’en vont. Plein de bises

    • julycocoon says:

      Mmm ça m’est venu suite à des retours que ma mère m’a dit sur ma grand-mère et ce qu’elle lui disait sur moi. Je me suis dit qu’elle m’avait cernée ! Et puis les grands-parents nous voient grandir et je crois qu’ils savent assez bien où on va, parfois mieux que nos parents ! Merci d’avoir pris le temps de commenter !

Laisser un commentaire