La peau dure mais le coeur mou!

A la fin du trek, alors que nous étions sales et épuisés, ne mâchons pas nos mots, nous sommes allés à la rencontre des éléphants qui étaient au programme. Nous devions aussi faire du rafting mais vous allez comprendre un peu après pourquoi cela a été annulé…

En arrivant nous découvrons les éléphants attachés par un pied mais qui semblaient plutôt en forme et bien traités. Je me pose toujours la question de l’éthique et de l’élevage des animaux sauvages… Mais j’ai plein de petits Dumbo, ce qui est plutôt un bon signe pour des animaux en captivité! Je voulais les mitrailler de photos et les cajoler mais on nous pressait pour la balade.

IMG_9854.JPG

[006480].jpg

IMG_9851.JPG

IMG_9853.JPG

IMG_9855.JPG

IMG_9857.JPG

IMG_9863.JPG

IMG_9858.JPG

Une fois montés dessus, la terre me semblait très loin, chaque pas nous balançait de droite à gauche, d’avant en arrière! Je me demandais si l’éléphant allait s’écrouler, j’étais assez déstabilisée mais son pas lent était assuré et nous étions en sécurité. Dès les premières minutes je me suis quand même dit que je préférais les regarder plutôt que de monter dessus… L’élégance de leur maladresse est à craquer! ils sont si attachants, si plein d’amour que ça m’a crevé le coeur de le faire travailler… Et au bout de quelques minutes il s’est mis à pleuvoir. Mais quand il pleut en Thaïlande… Au final, pour mon plus grand plaisir la balade a été écourtée et le rafting annulé, on a fini trempé jusqu’aux os, dans un fou-rire! L’éléphant lui-même semblait s’amuser de la situation, ça peau si dure, à mon étonnement, avalait la pluie, son coeur si mou m’attendrissait!

[003908].jpg

[004451].jpg

IMG_9867.JPG

IMG_9869.JPG

IMG_9872.JPG

IMG_9873.JPG

IMG_9874.JPG

IMG_9875.JPG

IMG_9878.JPG

IMG_9879.JPG

IMG_9880.JPG

IMG_9881.JPG

Pas de + ni de – pour cette fois, profitons seulement de la poésie de l’instant…

Rendez-vous sur Hellocoton !
This entry was posted in Voyages.

24 comments

  1. Marine says:

    Après avoir vu un reportage plutôt glauque sur les « éléphants de trek », ça m’a un peu dégoûté de ce genre de trucs mais ça doit être très impressionnant à voir et à faire et comme tu le dis, tous ne sont pas forcément maltraités. En tous cas ils sont tout mignons

  2. Mélanie says:

    Sublimes photos *_* ça fait rêver. Je n’avais pas voulu faire de balade à dos d’éléphants de peur qu’ils soient trop mal traités 🙁 Nous en avons vu un, bébé, trimballé à l’arrière d’une camionnette j’en ai encore le coeur qui se soulève 🙁 Les vôtres semblaient bien traités heureusement. Un souvenir magique j’imagine 🙂

  3. MadeleineMiranda says:

    Argh – jolies photos mais ça me fend le cœur de les voir attachés, et surtout de voir le gros bâton avec un pique (?) que brandit l’enfant sur l’éléphant… … … J’ai moi aussi entendu parler des éléphants du treck maltraités.

  4. July says:

    Ils montraient quoi? J’étais très inquiète mais en voyant sur place (ce qu’on voulait nous montrer) je n’ai pas eu de sentiment de maltraitance ou autre! Mais je me méfie toujours! Merci pour ton avis! Bisous!

  5. July says:

    Oh 🙁 moi non plus je ne voulais pas vraiment monter dessus mais comme toujours en Thaïlande on n’avait pas vraiment le choix… Inutile de dire qu’ils n’ont pas non plus remboursé le rafting ni se sont « excusés »! Bref… c’était quand même un chouette moment en effet!

  6. July says:

    Ils pouvaient aisément se déplacer, le pique c’est pour le faire avancer, ils ont la peau très dure ils nous ont expliqué que c’était comme s’il nous tapotait, après, est-ce vrai?

  7. Marine says:

    Le docu que j’avais vu montrait comment ils étaient traités en dehors de la vue des touristes, attachés justement (alors qu’un bon enclo adapté suffirait), battus, peu nourris… enfin que des trucs qu’on aime pas voir quoi… mais ils ne sont peut être pas tous traités comme ça, je l’espère.

  8. Livy says:

    Ca faisait longtemps que je voulais commenter cet article car j’ai adoré son côté atypique (on ne parle pas assez des éléphants ^^). Ils ont l’air tellement mignons (je suis gâteuse, donc), ce doit être fascinant d’aller à leur rencontre. Comme quoi ce voyage a eu aussi de bons côtés, et tu as bien eu raison de conclure ce billet en évoquant la poésie.
    Bisous ma belle !

Laisser un commentaire