La naissance d’Harry #2 le début du travail

(Épisode #1) Samedi 29 juin. J+3. C’est définitivement trop long pour moi ! Je prends un agenda, une feuille et un crayon et j’entreprends de noter toutes les dates clés. Arrêt de la pilule, cycle, tests de grossesse positifs et négatifs, prises de sang et taux. J’en conclue qu’il y a probablement un problème de date et que le terme réel serait tout fin juin / début juillet. Je sais que ma gynéco est de garde, le lendemain, et je me dis que je lui montrerai ma théorie. Ce qui explique que si je fais des J-1 ou jour J le bébé ne soit pas là et que la date du 26 juin ait été un peu trop optimiste… Je suis certaine de ça et je me dis que c’est pour bientôt ! C’est très étrange car depuis le début de la grossesse, on annonçait que le bébé était pour tout fin juin voire le 30 pour justement ne pas subir la pression du J-1 de Zoey. Et puis, petit à petit, on a lâché la « vérité » car avec les douleurs et l’ampleur de mon ventre, bien plus gros que pour Zoey, j’espérais accoucher un peu avant. Et pour l’organisation cela devenait compliqué de cacher le vrai terme… Bref, mon cerveau se dit qu’il reste 48h pour accoucher en juin et qu’on va tout faire pour ! Je VEUX un bébé de juin.

Je décide donc de partir marcher ce qui m’était devenu douloureux depuis deux mois. Mr l’Amoureux et Zoey m’accompagnent et nous avançons bien au soleil. Nous allons à la boulangerie, à la banque, chez le marchand de presse et dans un petit parc à l’ombre. On fait quelques selfies tous les 3. Puis, on rentre déjeuner dans le jardin. Des brochettes, des courgettes et des glaces, ça sent vraiment l’été. C’est une journée délicieuse. Mais que fais-tu, toi, mon bébé d’été ? Tu es calme. Je t’attends.

Après avoir couché Zoey, je m’endors avec Mr l’Amoureux pour une sieste réparatrice de mes insomnies et nuits qui guettent la tempête intérieure qui ne vient pas.

15h20, réveillée de sieste par une contraction, j’écoute mon corps. En 20 minutes, 4 belles contractions s’enchaînent et je les enregistre sur mon appli que j’ai testée ces derniers jours avec le faux travail. Je me lève faire pipi et je découvre que j’ai perdu du sang. J’ai mal au col. Je suis quasiment sûre que c’est le début. Je réveille l’amoureux. Il se lève d’un bond et me dit que je dois appeler la clinique. Je souris. 4 contractions, c’est peut-être un peu tôt… Il est inquiet car pendant nos cours on a entendu qu’un deuxième pouvait arriver vite et qu’il fallait consulter s’il y avait du sang. Je mesure son inquiétude et on se met à finir les valises. Je suis beaucoup plus efficace que pour Zoey et il manque très peu de choses à ajouter pour boucler. J’ai eu le temps ces derniers jours, certains sacs attendaient déjà dans la voiture. Lui, il les descend, charge et prépare le goûter.

Zoey se réveille. On reste calme. On déguste des madeleines achetées à la boulangerie le matin, je fais du ballon et on propose un dessin animé à Zoey. Voyant que les contractions sont régulières de 5 minutes, malgré les douleurs faibles, on contacte nos voisins qui sont notre premier back up pour Zoey. Cela tombe bien car ils sont là et ravis d’aider. Ils étaient, ces derniers jours, d’un soutien sans faille et je voyais bien qu’ils rongeaient leur impatience pour ne pas me la communiquer… Zoey est calme elle comprend la situation et m’encourage ! Elle prépare un petit sac avec ce qu’elle veut m’emmener, elle m’enveloppe de câlins et d’amour ! Je suis super fière d’elle ! On a tellement attendu ce moment… On lui explique ce qu’il va se passer. Que ses grands-parents vont venir la chercher et dormir à la maison et qu’on la préviendra en premier à la naissance du bébé. Que ça peut être long et qu’elle ne doit pas s’inquiéter. Elle acquiesce pour tout et part sans soucis. Grande. Forte. Prête à être grande sœur.

J’appelle la clinique qui n’est pas inquiète de ce que je décris mais me confirme que je peux venir. On prend la route, j’ai des contractions mais pas douloureuses, par rapport à celles que j’avais pour Zoey quand j’y étais arrivée, il y a 4 ans. Selfie avec l’Amoureux et moi, grands sourires, dans la voiture. A 17h20, on y est. On nous explique ce qui va suivre selon mon dossier (vérifier que le sang est le mien, que le bébé va bien, etc.). On part sur un projet de naissance physio et l’équipe me dit que tout va rouler pour un deuxième.

Après examen, je suis toujours à 2… je suis dépitée. Il est 18h, je sens que ça va être long mais on me rassure et me propose de prendre un bain, je fonce volontiers dans la salle balnéo !

La suite, demain 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !

10 comments

Laisser un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.