La naissance d’Harry #1 l’attente : accoucher après terme…

Little Baby Cocoon a été très attendu et je commencerai son récit de naissance par ça. Zoey étant née à J-1 avec un accouchement qui s’était lancé sans prévenir d’une minute à l’autre (à relire en 3 parties ici), je m’attendais à une fin similaire et à aller à terme, ou presque. Disons que j’espérais accoucher dans les derniers jours pour gagner quelques heures avec mon bébé (vu que je vais reprendre juste après le congés maternité minimum de 10 semaines, en France) et j’avais du mal à me projeter sur le fait de laisser un bébé plus jeune que 3 mois. Mais les jours sont passés très tranquillement jusqu’à ce que j’arrive à terme. Le fameux jour J et son rendez-vous de consultation que j’avais évité, avec malice, à quelques heures près pour Zoey.

Dépasser le terme a toujours été ma hantise. Je trouve déjà une grossesse longue et parfois pénible. Je savais que je vivrais mal ces heures bonus. Et devinez ce qui arriva…

Combinaison Moodkit –  Bola Pleine Lune

Le 26 juin. Rendez-vous de terme pris la veille. Il ne révèle pas grand-chose. Tout va bien d’après le monitoring et l’échographie. Il faut patienter. Bébé prévu à 3 kg 300 ce qui me parait beaucoup et avec un grand périmètre crânien mais sans certitude dû à la difficulté de le mesurer. Ma gynéco me dit de ne pas me focaliser dessus. Donc, je lui fais confiance. On me propose un décollement des membranes que j’accepte. C’est un peu étrange, plutôt inconfortable mais pas douloureux. Mais je n’y place pas trop d’espoir…

J’ai plutôt gardé le moral en sortant, presque plus que les jours précédents qui me semblaient si longs avec cette peur de dépasser le terme ! Je cogite presque plus sur la prune que je viens de me prendre car j’ai mis le parcmètre sur mon autre voiture sur l’appli que j’utilise. Ma tête est déjà bien dans les nuages. Et je me dis qu’une fois ce terme arrivé, à part lâcher prise, je n’ai pas grand-chose à faire de plus… Et que le prochain rendez-vous arrivera vite car il est déjà midi quand je quitte la clinique et que je reviens dans moins de 48h !

Et puis, à partir de ce jour, les messages reçus sont plutôt compatissants et l’attente partagée se mélange à un petit stress pour tout le monde… Mais les questions continuent de tourner dans ma tête de manière vraiment présente. Est-ce que Little Baby Cocoon va trouver la sortie et l’envie tout seul ? Comment et quand est-ce que ça cela commencera ? Pourquoi est-ce si long ? Je voulais, évidemment, éviter le déclenchement mais prévu à J+6, cela me paraît encore loin et je ne perds pas espoir que cela se lance naturellement.

Il ne fallait à la fois pas perdre confiance en mon bébé et mon corps, rester positive et taire les doutes. Et avancer jour par jour. Heure par heure. Se reposer, finaliser les derniers petits préparatifs, et l’imaginer, lui parler pour lui donner envie de venir… Mais aucune contraction à l’horizon, sauf le soir, totalement anarchiques et décousues. Elles s’arrêtent comme elles sont venues. Même chose dans la nuit.

Tic tac…

Le 27 après-midi, j’apprends, juste avant d’aller chercher Zoey à l’école, qu’elle n’ouvrira pas le lendemain à cause de la canicule. Je m’écroule un peu. J’ai mon rendez-vous J+2 à 9h30 qui peut potentiellement durer toute la matinée, il fait vraiment chaud ce qui nous contraint à rester enfermées et l’occuper une journée entière seule me paraît compliqué… Alors, Mr l’Amoureux propose de faire du télé travail, pour la première fois, ce qui m’assure déjà une matinée tranquille pour mon rendez-vous. Je perds le bouchon muqueux. Est-ce que cela annonce la suite ?

28 juin. A l’heure du monito, on note que « ça contractouille » et que le col est ouvert à 2 et je repars pour un tour après un deuxième décollement de membranes et avec un 3ème rendez-vous pris pour le dimanche matin à J+4. Je me dis que ça avance un peu et qu’être déjà à 2 est une chance car ça annonce un travail plus rapide par la suite.

Les contractions m’accompagnent de manière irrégulière mais bien présentes à partir de ce moment-là. C’est une expérience tellement différente de celle vécue pour la naissance de Zoey où je ne savais pas ce qu’était une contraction avant son jour J…

Cependant, chaque nuit est d’un calme plat et je ne suis pas étonnée car le bébé est très discret ces derniers jours, notamment quand je dors. Je suis persuadée que je ne perdrai pas les eaux et que ça ne se déclenchera pas pendant mon sommeil… Mais je suis totalement, évidemment, complètement, ouverte aux surprises !

La suite demain 😉

12 comments

Laisser un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.