La naissance de Zoey Cocoon #3

Première partieDeuxième partie – A 19h toute l’équipe s’installe dont le médecin. Je prends la position classique, ce que je regretterai un peu après, je ne suis pas sûre que ce soit la meilleure pour moi… Je ne supporte pas d’être allongée, je préfère d’ailleurs être assise, je ne peux même pas soutenir mes jambes, je n’ai pas de force, Elena et l’auxiliaire soutiennent mes pieds, ce qui me soulage. Je me raccroche à mon mari et à Elena, ce seront les 2 seuls piliers de cette fin. J’ignore exagérément les autres personnes qui sont à mes côtés, la puéricultrice et le médecin qui me parlent pourtant, m’encouragent ou me donnent des indications. Il n’y a qu’Elena que je crois et j’entends sur l’avancée du bébé. Elle est douce, c’est ce qu’il me faut, j’ai envie qu’on m’enveloppe dans un océan de douceur et d’amour.

Le médecin n’est pas méchant (selon Mr l’Amoureux) mais il est plus sec, moins sensible, il me fait paniquer alors que je n’ai besoin que d’être rassurée… J’ai envie de dire à tout le monde de partir et de nous laisser tous les 2, avec Elena. La douleur est traversante, déchirante, si profonde que je comprends que c’est le fameux moment où on se voit mourir. Ma mère et ma super copine toulousaine m’avaient parlé de cette phase. Cette phrase de Babyboom traverse mon esprit « une femme qui accouche met un pied dans la tombe ». Oui, c’est maintenant qu’il ne faut pas craquer, je pleure un peu pourtant, d’épuisement, mais Elena me dit qu’il faut y aller ! Je doute d’y arriver, je ne peux pousser que sur les contractions mais je suis à bout de force et cela ne me soulage pas du tout. J’entends Elena me dire qu’il faut pousser sur la douleur et la dépasser. Ca me semble insurmontable de me causer moi-même cette peine infinie, cette douleur qui m’arrache des cris. Je répète sans cesse que c’est douloureux et que je suis dans un autre monde. Je réponds aux questions et aux indications en criant, ce qui fait rire l’équipe « Oui c’est maintenant que le bébé va arriver !!! » ! Imaginez…

Il faut qu’il sorte car je veux que tout s’arrête, et je me concentre sur cette idée et m’évade dans cette sensation imaginée du repos de mon corps endolori qui n’a plus de répit et parce que j’ai terriblement envie de le voir ! On me dit que ça avance et que c’est super, ce que je doute car je sens une agitation soudaine. A 19h25, je ne vois et n’entends plus rien mais on me sort de ma torpeur pour me parler d’une ventouse. Je ne comprends pas car je n’ai rien vu mais le cœur du bébé ralentit avec les contractions et l’équipe a peur de trop l’affaiblir. Je demande si ça va faire mal. On me dit que ça va accompagner les dernières poussées. Mr l’Amoureux me rassure infiniment à ce moment-là et, pour la santé de Baby Cocoon, j’accepte. De toute façon je n’en peux plus et je veux qu’il sorte ! Ca tire, je sens chaque millimètre d’avancée du bébé, c’est intense, c’est surréel, je sens la naissance sur le point d’arriver !

19h27 je sens la tête du bébé, puis ses épaules et sa sortie complète ! A ce moment-là tout tourne au ralenti, on aperçoit tout de suite un bébé qui agite les bras, accompagnant de toutes ses forces cette sortie douloureuse. On l’entend immédiatement crier. Le temps se suspend, l’équipe est soulagée, je nage dans un brouillard en le voyant, on me le pose sur moi, je vois que le nouveau papa ne peut s’empêcher de retenir ses larmes, moi je contemple Baby Cocoon, un peu sonnée, je vois un bébé magnifique mais j’ai du mal à réaliser que c’est le mien. Il est juste parfait, tout propre et éveillé. La nature est merveilleuse et je peine à croire que ce bébé sort de mon corps. Pourtant mon ventre est déjà dégonflé !

11855873_930752463630436_2432125646121469474_n

19h27, je dis à Elena que je lui avais dit que j’accoucherais avant 19h30 ! Elle sourit, elle me félicite et dit, je crois, qu’elle ne pensait pas que je tiendrais mon pari ! A ce moment là je la trouve encore plus belle, c’est un ange, et elle m’a fait accoucher. A côté de moi je sens que Mr l’Amoureux s’agite, il cherche à voir qui est vraiment ce Baby Cocoon ! L’heure de la révélation est arrivée ! Je m’empresse de lui dire que je veux voir en même temps. L’équipe s’arrête, tient notre bébé pour nous et nous prenons chacun le cordon dans une main pour le soulever, c’est chaud, ça glisse, c’est une sensation que je n’oublierai jamais. Surtout que dessous, contre toute attente, nous découvrons, après avoir cligné des yeux plusieurs fois sans un mot, une fille ! « C’est une fille, on a une fille ! Je vais pouvoir lui acheter des robes » et je pleure, enfin, libérée, apaisée et tellement heureuse ! Elena rigole puis nous demande comment s’appelle cette demoiselle et Mr l’Amoureux répond « Zo-i, ça s’écrit Z-O-E-Y ». Elena prépare le bracelet de naissance de notre poupée, celui qui restera un souvenir à vie !

11218462_930382693667413_2483543592260985607_n

Ensuite, Mr l’Amoureux s’occupe de sa puce avec précaution, entrain et amour, il est déjà gaga, il la pèse avec l’auxiliaire et ont une petite frayeur car la balance annonce 2kg100 mais ils vont dans une autre pièce et reviennent fièrement avec son poids de naissance 2kg750. Je n’en reviens pas ! A mon dernier rendez-vous du 15 juillet elle devait faire 2kg800, je m’attendais donc à un bébé de 3kg400… On saura le lendemain qu’elle mesure 48cm. C’est une crevette. On s’attendait à accueillir un gros Baby Cocoon garçon et on découvre une toute petite puce ! A ce moment-là on acte d’un commun accord qu’il y a un avant et un après accouchement et que notre Baby Cocoon imaginé, rêvé et fantasmé pendant 9 longs mois s’est transformé en Zoey Cocoon, que c’est encore mieux que tout ce qu’on avait pu imaginer et qu’on est déjà fous d’elle.

11215108_932424576796558_6265413677255866641_n

J’avais lu que les soins post-accouchement étaient plutôt bien vécus car on était dans une bulle de bonheur avec son bébé. Je pense à ce moment-là que c’est valable pour les femmes qui sont sous péridurale. De mon côté c’est douloureux, je n’en peux plus, je veux qu’on me laisse, qu’on préserve mon intimité. Elena et l’auxiliaire me tiennent la main, me font inspirer du gaz pendant que le médecin fait son travail après une petite piqure anesthésiante qui n’anesthésie d’ailleurs pas grand-chose à mon goût… Mais bientôt ça se termine ! Le médecin a l’air plus serein et souriant, il s’excuse un peu pour la ventouse en disant que j’aurais réussi sans et que le bébé allait apparemment bien vu sa sortie en fanfare, mais de mon côté je ne lui en veux pas, ou plus. Elle m’a aidée au moment où je n’en pouvais plus, elle m’a permis d’accoucher avant 19h30 comme je le voulais et de découvrir un peu plus vite mon trésor ! Par contre je suis choquée par les douleurs traversées. Tout a été crescendo, d’une violence inouïe, je mettrai 48h à digérer.

24h après la naissance, notre Elena passent nous voir dans la chambre. Elle annonce, comme la veille, que Zoey ressemble à son papa, ça me marque et cela rend Mr l’Amoureux très fier ! On parle beaucoup tous les 3 pendant que Zoey dort, mais écoute d’une oreille le récit de sa naissance, j’en suis sûre ! Elena me rassure sur plein de points. Pour elle j’ai géré les contractions et n’ai pas raté la fin. J’ai réalisé un accouchement hors norme pour un premier bébé. Elle a même peur de m’avoir trop encouragée à continuer sans péridurale et m’avoue avoir elle même ressassée quand je lui dis que je n’ai pas fermé l’œil de la nuit et que j’ai craqué en pensant que j’avais échoué. Pourtant je trouve qu’elle ne m’a jamais poussée. Elle a juste suivi les étapes que je me fixais, elle était là à chaque moment, je savais que j’aurais pu demander la péridurale mais cela ne me traversait pas l’esprit car cela avançait vite et qu’une fois lancée et après avoir traversé les douleurs les plus aigues, je ne me voyais pas céder le terrain à des médicaments qui m’anesthésieraient et feraient peut-être de même à mon bébé. J’étais partie, toutes les conditions les plus favorables étaient réunies : un accouchement en journée, une rapidité certaine, un travail en amont avec l’haptonomie, la sophrologie et les cours de préparation à l’accouchement, un mari génial, une sage-femme en harmonie avec nous, une salle adaptée et un bébé bien décidé ! Je n’oublierai jamais Elena. Mr l’Amoureux me suggère même de lui envoyer un faire-part quand ils seront faits et je confirme en imaginant y joindre également ces mots quand ils seront posés.

Zoeycocoon-1

Après les deux premiers jours de vie de Zoey, je passe dans une autre phase où je suis fière de moi, je me sens invincible et prête à recommencer. Accoucher sans péridurale a plein d’effets positifs : le corps se remet très vite et mon ventre dégonfle à une vitesse impressionnante, le bébé est en pleine forme, et en quelques heures je suis prête à aller faire un footing ou presque ! Je ré-apprivoise mon corps, je me sens bien malgré quelques douleurs quasi insignifiantes comparées à l’accouchement. Je me sens belle et dynamique malgré des cernes marquées. Je peux me plier, je n’ai plus l’envie non stop de faire pipi, je me sens légère. Je ne regrette pas une seule seconde de ne plus sentir Baby Cocoon, ce pourtant à quoi je m’attendais ! A la place j’ai la merveilleuse Zoey Cocoon dans les bras, je l’allaite et je ressens des sensations insoupçonnables de bien-être et de plaisir ! Après un accouchement aussi naturel je ne peux que la nourrir au sein, le reste me parait inconcevable alors que j’ai mis du temps à prendre cette décision. Je sens à chaque tétée un lien qui se crée et se renforce. Elle a besoin de moi pour prendre des forces et j’ai besoin d’elle pour me remettre de cette aventure. A deux on est en symbiose. Mr l’Amoureux nous contemple et nous dévore des yeux, il nous embrasse, je ne l’ai jamais vu aussi heureux, épanoui, comblé. Je suis tellement heureuse d’avoir fait ce bébé avec lui ! On est dans des montagnes russes de bonheur, d’amour et de plaisir ! Je suis complètement chamboulée, je pleure parfois en repensant à l’accouchement, j’ai la sensation d’avoir raté la fin mais il m’enveloppe d’un amour qui crée petit à petit une carapace d’invincibilité sur mon corps et mon esprit. Je me sens sereine dans ses bras, on a traversé ça à 2, on continuera à 3. Notre amour est complètement renforcé et décuplé. Je ne savais pas que l’on ressentirait cela. Tant mieux. La surprise n’en est, encore une fois, que plus belle ! On a traversé ensemble une épreuve, une étape, un chapitre dont on sort grandis et plus forts.

C’est dans ces moments-là que je sens que j’ai besoin d’écrire car plus le temps nous éloigne de cette journée et plus j’en perds des bribes. Je crois que c’est mieux ainsi, que mon corps oublie cette torture qu’il a lui-même provoquée pour que mon esprit soit prêt à recommencer dans quelques années ! D’ailleurs, j’en parle déjà ! De cette émotion qui nous traversera pour notre deuxième bébé. J’aimerais revivre un accouchement assez similaire même si j’essaierai d’être encore mieux préparée. On sait qu’on attendra encore un bébé surprise car ce que nous avons ressenti en la découvrant ce jour-là mérite bien 9 mois de patience ! De toute façon, cette attente-là ne m’a jamais été difficile et je n’ai que bien plus savouré la découverte. C’était aussi une excellente motivation pour gravir les Everest à sa rencontre ! Et j’imagine aussi Zoey grande sœur des futurs Babies Cocoon et je suis heureuse de savoir que l’on revivra cela différemment mais aussi intensément, j’en suis sûre ! Car de toute cette aventure, je retiendrai 9 longs mois d’attente mais seulement quelques petites heures pour que mon cœur explose et tombe amoureux d’une nouvelle personne. Un si beau mélange, l’apothéose de 10 ans d’amour avec l’homme de ma vie. Je savais que ce serait fort, j’étais loin d’imaginer que j’allais retomber plus amoureuse que jamais de Mr l’Amoureux, un coach, un mari, un papa fantastique, ces quelques heures, celles qui ont suivies et toutes celles qui vont arriver, je le sais. Et tomber aussi amoureuse de notre puce, notre princesse, notre amour à deux !

11214245_934871376551878_4812465529922686252_n

FIN ♡ Merci pour vos merveilleux commentaires qui ont accompagné les étapes de ce récit #1 #2

Rendez-vous sur Hellocoton !

67 comments

  1. emotionwizard says:

    Quel aventure ! Je comprends ton récit dans le sens où il se passe comme je l’imagine.
    On sent la douleur puis le bébé arrive et tout est bouleversé. Ton récit est magnifique, on est émus avec toi !
    Félicitations !
    Je ne pense pas qu’un jour si je suis enceinte je puisse attendre 9 mois avant de savoir le sexe du bébé. après sait on jamais c’est pas encore mon heure!
    Gros bisous
    passez de supers moments ♥

  2. Sarah says:

    C’est vraiment très très bien écrit! Tu pourrais devenir écrivain, tellement tu nous as tenu en haleine! Et quelle déclaration d’amour pour ta fille et surtout ton mari! J’en ai même arrêté de respirer. On verra bien comment se passera mon accouchement mais le fait de lire que l’on peut aussi tomber sur des gens formidables comme ton Elena me rassure (vu ce que je peux entendre en attendant…) Merci pour ces articles!

    • julycocoon says:

      Oui c’était un vrai ange et mes 2 amours ont été super 🙂 un vrai travail d’équipe !!! Merci pour les compliments qui me touchent !!!! Je n’ai pas spécialement de bonnes idées pour écrire mais cette fois j’avais une histoire à raconter et c’était bien plus facile d’écrire sur cet épisode que de devoir activer mon inventivité !!!!!!!! Mais peut-être que je devrais creuser d’autres récits dans ce sens comme ses premiers jours ou des choses moins rigolotes qui ont suivi mais peuvent être utiles à de futures mamans… Je vais creuser ! Merci pour ton soutien <3

  3. Mélanie says:

    J’ai pleuré comme une madeleine pour cette dernière partie. C’est tellement bien écrit et émouvant.
    Tu sais tu n’as pas à culpabiliser de quoique ce soit, il n’y a pas d’accouchement type ni d’accouchement parfait; tu as fait un magnifique bébé et c’est tout ce qui compte.
    Profitez bien de ces moments magiques.

  4. Gwen C. says:

    Superbe… Merci pour ce récit plein d’émotion. J’ai retenu mes larmes car les enfants sont présents, mais elles étaient bien présentes !

    C’est un très beau récit, que tu as eu raison d’écrire aussi vite, car effectivement ce sont des souvenirs pour la vie.

    Et un grand merci d’avoir partagé ces moments intimes avec nous, tu as réussi à la faire avec pudeur, c’est très joliment écrit.

    Zoey sera entourée d’amour, c’est certain.

    • julycocoon says:

      Trop mignonne !! Tes commentaires sont au top depuis 3 jours et vont me manquer !! J’oublie déjà tellement de détails que je les redécouvre presque moi-même en me relisant !! Merci d’avoir noté pour la pudeur ! Zoey est déjà adorée 😉

      • Gwen C. says:

        J’aurais volontiers continué à parsemer des petits messages sur tes articles et posts Facebook, mais je pars en vacances cette nuit… Vacances très attendues puisque c’est notre seule semaine en famille cette année… Alors mes commentaires reviendront en septembre 😉 Je suis contente qu’ils te plaisent. Bon week-end et bonne semaine.

  5. Mathilde says:

    Wahouuuu quelle force tu as eu ! Tu nous as fait vivre le plus beau moment de ta vie. Je n’ai pas eu cette force et la péridurale était la bienvenue. Un accouchement est un moment de vie tellement important. Pour ma part. Lorsque j’ai attrapé mon bébé et que je l’ai posé sur loi pour l’accueillir dans notre monde qui devenait le sien j’ai compris le sens de la vie. Merci de nous avoir fait partager la naissance de ta petite Zoey

  6. Weena says:

    Groumph … la fin fait un peu plus peur …
    Vu mon premier accouchement, à la fois long et court (21h entre la perte des eaux et l’expulsion, 17h de contraction, mais seulement 9h de contractions efficaces), je ne sais pas si j’aurais tenu sans la péridural …
    Après, comme j’étais un accouchement sans problème et que j’accouchais de nuit en effectif réduit, ils ont fait traîner sur la fin, peut-être qu’ils auraient été plus présents (du moins une sage-femme) si j’avais été sans péridural 😉

    • julycocoon says:

      Oui c’est sur qu’ils s’adaptent mais qu’on peut tomber sur des jours plus ou moins remplis ! Le lendemain, jour du terme, Elena a passé une journée aux antipodes avec beaucoup plus d’accouchements !!! Elle a dit que Zoey avait bien choisi son jour car elle n’aurait pas été aussi dispo et sans ça je ne pense pas que j’aurais pu…

  7. Mathilde says:

    Que d’émotions en te lisant ! Ce récit est vraiment magnifique.

    Je ne sais si c’est le fait d’être sage-femme et de lire à quel point Elena a été importante pour toi qui m’émeut le plus ou si ‘est le fait d’être enceinte et de savoir que dans 3 mois ce sera à notre tour de vivre ce moment intense !

    Merci de nous avoir fait partager la naissance de Zoey et encore félicitations !

  8. Lalex says:

    C’est superbe et très émouvant.
    Et merci de me réconcilier avec tous les récits d’accouchement que j’ai entendu dans ma vie, avec des détails horribles et effrayants. Au lieu de cela, ton témoignage est juste, vrai, et très beau. Merci à toi. Je vous embrasse fort.

    • julycocoon says:

      Oh oui je sais ce que tu penses de l’accouchement 😉 c’était douloureux mais tellement merveilleux que je le referai !! Donc ce n’est pas traumatisant !!! On t’embrasse aussi 😉

  9. Aurelie says:

    Quel beau récit! Quel force d’accoucher sans péri… Je n’aurais pas pu!! Même si à la fin elle ne faisait plus vraiment effet et que j’ai bien senti mon petit bout arrivé! Je ne me suis pas évanouie mais je crois que j’en etais pas loin, je me voyais « en dehors », une sensation étrange…
    En tout cas, les émotions sont magiques et tellement fortes que plus rien ne compte que la découverte et l’amour qui nous enveloppe! Tu décris cet amour qui vous traverse tellement bien!!
    Félicitations et profite bien de ton bébé et de cette bulle de bonheur!!

  10. Mel says:

    Juste magnifique, texte émouvant ! je te suis depuis peu et j’adore tes articles. Bonne continuation.

    Félicitations et beaucoup de bonheur à vous !

  11. Pauline B / Nimoune says:

    Je trouve enfin le temps pour lire cette magnifique aventure.
    Je pleure encore et encore… de bonheur pour vous.
    Le lien que tu décris avec ton amoureux me semble tellement proche de celui que j’ai avec le mien.
    Votre bonheur est joliment écrit et Zoey et un réel cadeau qui vient parfaire votre jolie famille 🙂

    Bravo encore, Félicitations à vous deux et Bienvenue Jolie Zoey <3

  12. Nanakie says:

    Hé bien félicitations à vous3!
    hihi j’adore la dernière photo, une toute petite crevette dans une couche qui paraît gigantesque, c’est mimi!

    Je suis jeune mariée, je n’ai pas encore le désir d’être maman (mais l’envie pointe son nez parfois…) et ce beau récit me laisse rêveuse! Qui plus est nantaise, je suis ravie d’apprendre qu’il existe des salles d’accouchement nature dans le coin (je n’ai entendu parler que de la PCA qui n’en possède pas)… Dans quelques années j’espère vivre un accouchement comme celui-là!

    Vous n’avez plus qu’à faire connaissance et profiter à fond de chaque seconde!

  13. Chloé_b says:

    Très belle fin !! J’adore !!
    Dommage pour la ventouse, mais au moins pour le 2ème ça passera tout seul 😉
    En tt cas le principal c’est que vous ayez passé un merveilleux moment, on envie cette naissance !!
    Je vous souhaite tout plein de bonheur avec votre jolie petite puce 🙂

  14. AnneSoA says:

    Merci pour ton récit poignant, sincère et les si jolis mots qui accompagnent la naissance de Zoey. J’ai vécu une expérience très similaire et te lire remue encore plein de sentiments, même 3 mois après ! C’est fou
    Profite bien de ta puce, bisous

  15. QuotidienDeMaman says:

    J’ai voulu attendre la dernière partie pour te laisser un petit message.
    Finalement je ne trouve pas les mots. J’ai pleuré.
    Tu écris merveilleusement bien !
    Je t’admire pour ton courage et la force incroyable avec laquelle tu as traversé cet accouchement !
    Encore une fois félicitations et je vous souhaite une belle vie à tous les 3 ! (jusqu’au prochain Baby Cocoon donc 😉 )

  16. Lalutotale says:

    MERCI pour ce récit poignant et bouleversant ( je suis à 17 jours du terme, autant dire que mes hormones s’en donnent à coeur joie ^^ ) qui m’a faite passer de la terreur de la douleur aux larmes de bonheur !

    Nul ne sait comment se passe son propre accouchement, et c’est très dur pour quelqu’un comme moi qui aime tout contrôler ! Le lâché-prise est très difficile…Alors je guette depuis 3 semaines déjà le moindre signe de début de travail !

    Concernant la péridurale, je suis assez mitigée…Je n’ai rien contre, mais la SF a l’air de penser que vu les douleurs physiques que j’ai déjà subies dans ma vie ( coliques néphrétiques, kyste pilonidal, occlusion intestinale ), j’arriverais à gérer les contractions. Je n’en suis pas si sûre car j’ai déjà des contractions de Braxton Hicks + bébé qui bouge comme une folle et ça me fait déjà bien mal….

    Verdict dans quelques jours maintenant !

    Bises et encore merci pour ce joli récit en 3 parties 🙂

    • julycocoon says:

      J’avais eu 3 fois des coliques néphrétiques en effet la douleur des premières contractions y ressemble mais pour moi après ça dépassait largement ! Concernant les signes de début de travail j’ai ressenti exactement ce qu’on m’avais dit : tu sauras quand ce sera le vrai travail !! Et dès les 1ères minutes j’ai su ! Ça ne ressemblait à rien des 9 mois de grossesse ! Laisse toi le jour j pour décider tu ne peux rien écrire ni prédire avant, c’est vrai… Merci pour ton commentaire et très bel accouchement 🙂

  17. emeline says:

    Je commente sous cet article ms je n’ai pas perdu une miette de chaque épisode ! Les enfants de st pas à l’ordre du jour en ce qui me concerne ms j’ai été touchée par ton récit: émouvant, intéressant tt en gardant ce qu’il faut de pudeur. J’ai adoré te lire, ce que tu racontes est vraiment beau… Félicitations pour ce magnifique bébé, bravo à toi d’avoir si bien géré et bravo au papa qui est au top! Bise

    • julycocoon says:

      Merciii trop chou pour le papa 😉 ravie de toucher des femmes qui n’ont pas encore d’enfant, c’est que j’ai réussi à écrire comme je voulais 🙂

  18. Aurélie says:

    Quel magnifique et touchant récit !
    Tu dis être plus amoureuse que jamais de ton mari, et je pense qu’il doit être également plus amoureux que jamais en lisant ces quelques lignes, quelle belle déclaration !
    Ton récit me rassure en me disant qu’accoucher pour la première fois, même sans péridurale, peut bien se passer. C’est l’idée que j’ai en tête ( même si je suis encore loin de me sentir prête à avoir un enfant ) , mais cette idée est bien souvent malmenée par les commentaires du genre  » t’es folle  » !
    Il me reste à vous souhaite une merveilleuse aventure à trois !

    Aurélie

    • julycocoon says:

      Il ne faut pas écouter les autres ! Dans les pays voisins ça se passe très bien car ils sont préparés 😉 il faut se faire confiance et écouter son corps ! Merci pour tes vœux Aurélie ! Ps : oui apparemment il est très amoureux !!

  19. Marie-Ange says:

    Une dernière partie merveilleuse et pleine d’émotions ! Un récit qui a su me mettre les larmes aux yeux. Je vous souhaite à tous les 3 du bonheur, des moments magiques et une très belle route ensemble 😉

  20. Ines says:

    Je n’ai malheureusement plus beaucoup de temps pour lire aussi souvent les blogs que j’affectionne et c’est bien dommage…J’ai suivi un peu ton parcours et surtout la naissance de cette belle princesse via Instagram mais je me devais de venir te féliciter ici…Je viens de lire tes 3 articles sur ton accouchement…C’est merveilleusement bien écrit, d’une sincérité et d’une sensibilité incroyable…Que d’émotions! Je n’ai pu retenir une petite larme en te lisant…c’est tellement beau et émouvant de lire tout cet amour pour Zoey et pour ton Amoureux…Tu peux être très fière de toi, tu as eu un très bel accouchement, tu as été d’une force incroyable pour lutter contre la douleur et accoucher sans péridurale, bravo! Et surtout, tu n’as absoluement rien à te reprocher et enlève toi l’idée que tu as échoui!! Tu as réussi à contrôler la douleur et à mettre au monde toi seule ce beau petit ange…Le médecin n’est venu que t’apporter une petite aide pour te permettre d’accoucher plus rapidement et pour éviter tout risque pour le bébé…Crois moi beaucoup aimerait avoir un accouchement comme le tien! Je suis sincèrement très heureuse pour toi et ton homme, vous faisiez déjà,un très joli couple et désormais vous faites une merveilleuse famille…Je vous souhaite plein de bonheur et une foule de moments de tendresse et d’amour à 3! Profites de ta si jolie poupée et de ton amour de mari…Et longue vie à vous >3. Bises

    • julycocoon says:

      Merci pour ton superbe commentaire ! Le temps fait son œuvre car je suis maintenant d’accord avec ce que tu dis 😉 gros bisous et merci d’être passée et d’avoir pris le temps de me commenter !! Bises

  21. Anne-Laure says:

    Encore félicitations à tous les deux les amoureux ! Tu m’as fait monter les larmes aux yeux avec ce récit, cet attachement développé pour Elena et enfin la découverte de la puce. Bravo pour cette journée difficile et si intense. Maintenant, savourez chaque instant, tous les 3 !

  22. Aubrege says:

    Bonjour, ayant accouché d’un garçon en Janvier, tu m’as fait retombé dans mes propres souvenirs. C’est un magnifique récit. Je n’ai pas eu ton courage de refuser la péridurale. Alors toutes mes félicitations pour être allée au bout de ton envie !

Laisser un commentaire