Fantasmer la grossesse et la vivre différemment !

Que c’est difficile pour moi de bloguer en ce moment… J’ai du mal à expliquer cette difficulté à me mettre au clavier alors que, pour une fois, j’ai le temps ! Mais finalement, le fait d’avoir coupé le rythme très franchement et un besoin de repos couplé à un sentiment d’ennui ont eu raison des mots sur mon clavier ! Les positions assises et allongées toutes plus ou moins inconfortables n’aident pas non plus ! Mais avec pas mal de repos et après avoir avancé un max sur la liste de ce que je voulais faire avant l’arrivée de Baby Cocoon, je me sens mieux et je reviens papoter !

11350568_903078463064503_2341687013404631702_n

Je me rappelle bien de ce que j’imaginais d’une grossesse avant d’être enceinte ! Je me disais que l’on devait être invincible, qu’un bouclier de protection magique devait nous envelopper et nous protéger de toutes les situations embêtantes ! J’imaginais que l’on pourrait se réfugier dans un monde où on pouvait se dire : j’attends un bébé, rien ne peut m’atteindre…

11424460_900561599982856_5615035155719080611_n

Mouhahahaha ! La réalité a été bien différente ! Et pourtant je pense que ma grossesse se passe bien mais la réalité n’est pas toujours aussi sublimée que nos rêves ! Pourtant lors du premier trimestre c’est exactement ce que j’ai ressenti : ce bouclier d’invincibilité ! J’étais tout en haut de la grande roue ! Je venais d’appendre que j’étais enceinte, je débutais une nouvelle aventure professionnelle en parallèle de mon boulot et j’emménageais dans notre petit nid ! Malgré les nausées et les premiers désagréments mon moral était au top, nos familles et amis accueillaient avec joie la jolie nouvelle, j’immortalisais l’instant de quelques photos

10988087_893295400709476_1533421397581907973_n

Le deuxième trimestre arrive, les nausées sont passées mais la fatigue s’est installée. J’attends patiemment, avec beaucoup d’espoir le regain d’énergie et l’épanouissement tant vantés. J’attends toujours… J’attends encore. RIEN ! Et c’est l’inverse qui arrive : la dégringolade ! Mon poids sur la balance s’affole, je désespère de rattraper la catastrophe avec du sport mais je me morfonds après mes rendez-vous mensuels et ne veux pas répondre quand on me demande combien j’ai pris… J’ai faim tout le temps, c’est très désagréable. J’atteins les +6 et +8 très vite… Mr l’Amoureux est d’un soutien incroyable mais je me trouve moche ! Moi qui ai toujours admiré les ventres qui s’arrondissaient, je n’aime pas le mien… Côté pro c’est aussi la déception, un projet que je mûrissais depuis quelques mois n’aboutira pas et je passe quelques semaines vraiment noires… Je ne vois pas le bout de cette grossesse. C’est d’une lenteur… Il n’y a que mon poids et ma fatigue qui montent en flèche ! Je ne supporte plus les transports en commun et les déplacements en général. Je me traîne, je ne rêve que d’une chose : les vacances et le congés maternité !

11428017_900852143287135_4853225812628086_n

Début mai, les vacances arrivent, je relâche un peu la pression dans les bras de mon amoureux. Je me repose, on vadrouille, je prends du recul sur ce qui me tracasse mais, mon Papy d’amour rejoint le paradis, je pleure toutes les larmes de mon corps, je suis triste, je trouve cela injuste, cela m’épuise… Finalement la reprise du travail me rebooste, je me dis que c’est la dernière ligne droite. Elle dure 2 jours et sans m’y attendre, je suis en arrêt définitif ! Je vis mal les premiers jours, je m’ennuie, je suis épuisée, mon corps atteint ses limites et j’ai du mal à l’accepter… Je n’ai le droit de rien faire et je m’autorise peu de sorties à causes des horaires et de ma fatigue… Et puis… Au bout de 2-3 semaines, je me secoue et me reprends en main : je commence la valise de Baby Cocoon ! Ce bébé d’amour me rebooste, il ne cesse de se manifester : c’est un sentiment indéfinissable qui m’aide à supporter le reste ! C’est la vie qui se manifeste ! Je passe quelques journées à jouer à la poupée : je n’ai jamais autant aimé laver des vêtements de ma vie !! Je fais des listes de ce qui nous reste à acheter ! J’attends le week-end avec impatience pour partir en quête de mes achats avec Mr l’Amoureux !

10425086_902673383105011_9087610467470353178_n

On prépare la chambre, les affaires de puériculture, les premiers vêtements de Baby Cocoon à deux… Tiens, je ne suis plus trop fatiguée. Tiens, mon poids ne bouge plus sur la balance depuis quelques semaines ce qui fait que je suis largement dans la moyenne. Ah oui, c’est vrai, je comprends maintenant que le combo prise des kilos d’hiver (comme chaque année) + arrêt du sport + fringales de grossesse (qui se sont arrêtées) explique les premiers kilos et que la saison estivale est toujours mon alliée ! Je retrouve le sourire ! Mon ventre lui s’arrondit et je trouve ça joli ! Je prends soin de moi : tye & die, massage, haptonomie, cours de préparation à l’accouchement, je couve avec Mimi… Mon mari est aux petits soins, comme il l’est depuis le début ! Je suis émue en l’imaginant avec son Baby Cocoon, je sais qu’il sera un père formidable et je glisse en douce à Baby Cocoon qu’il va adorer son papa ! Il est tellement patient et aimant, je sais que ces deux là feront la paire et j’ai hâte de les voir ensemble ! Encore quelques semaines qui, je l’espère, se termineront en douceur sur cette lancée et ce regain d’énergie tant attendu ! Merci à ceux qui me supportent et merci à Baby Cocoon de me titiller au point que je sais que ses nombreuses pirouettes et manifestations dans mon bidou me manqueront car elles sont de plus en plus concrètes (malgré tout ce qui ne me manquera pas) et qui arrive déjà à réveiller mon instinct maternel avec… le choix de la nounou ! Mais c’est une autre histoire…

23 comments

  1. P'tite Poulette says:

    A te lire, je me rends compte que je suis tes pas… enfin, surtout pour toute la partie kilos en cascade, les pieds qui traînent au boulot (canicule, tu veux me tuer moi et mon bébé d’amour !!). Je suis désolée pour ton Papy… ce sont des dures épreuves par lesquelles je suis passée il y a quelques années (mais je n’étais pas enceinte, j’imagine que ça accroit d’autant plus les émotions). Ton billet m’a touchée par sa sincérité et ce petit côté « sensible »… mais hyper vivant !
    Je voulais te demander à quel stade tu en es?? (combien de semaines? mois?) :))
    Pour ma part, je termine mon 5 ème mois, l’entrée dans le 6 ème s’annonce dans 2 jours.. et contrairement à tout ce que j’entends, moi mon moral n’est pas au top du top. Je vis mal les kilos, la chaleur et surtout le boulot… j’ai la tête qui tourne toutes les heures. Graouu.
    (mais trop peur de passer pour une dégonflée devant les collègues… je m’accroche… alors que tout le monde s’en tape au final :D).
    Bisous ma jolie, et merci pour cet article qui me redonne (un peu lol) le sourire. C’est toujours agréable de se sentir moins seule !
    P’tite Poulette

    • Julycocoon says:

      Pour la canicule ne t’en fais pas il n’y a que toi qui souffres ! Le baby est dans sa piscine régulée à 37 degrés quoi qu’il se passe !! Je termine mon8ème mois, dernier mois dans quelques jours aussi 🙂 Et pour le boulot prend du recul, moi j’ai beaucoup travaillé sauf que quand mon corps a lâché c’était définitif car trop risqué pour le bébé et là j’ai moins rigolé… N’hésite pas à parler de tes malaises aux médecins qui te suivent !! Bon courage et je te souhaite d’avoir de meilleurs jours en fin de grossesse !!! Au plaisir de te lire à nouveau, je suis aussi ton blog ! 😛

  2. Eléanor says:

    Coucou.
    Ton article est très touchant. Je suis tombée enceinte sans m’y attendre et je n’étais pas forcément  »prête » à l’être maintenant, mais je m’étais au contraire toujours imaginée la grossesse comme quelque chose de difficile, j’avais peur d’accueillir un petit être dans mon ventre. Le premier trimestre a été terrible, très difficile à la fois physiquement et moralement. Je suis désormais à 36 SA et beaucoup de choses ont changées, les choses arrivent vite, et pourtant j’attends avec grande hâte l’arrivée de mon petit loup, malgré toutes mes craintes. Je trouve que la grossesse est au final quelque chose de très  »fort », on grandit d’un coup, on s’envole pour devenir maman, on se doit de protèger notre bébé, d’être forte pour lui. Je pense aussi que ses coups d’amour me manqueront et que je vais assez mal vivre le fait de  »ne plus l’avoir exclusivement pour moi ». C’est très possessif de dire cela mais il y a certaines personnes qui m’angoissent vis-à-vis de mon enfant.
    La chaleur de ces jours est vraiment épuisante et j’espère que tu vas tout de même bien.
    Des bisous 🙂

    • Julycocoon says:

      J’ai de la chance d’avoir des lectrices aussi choux !! Je serai à 34 SA vendredi donc je te suis ! Par contre contrairement à toi c’était un bébé attendu et accueilli avec joie donc je n’étais pas dans le même état d’esprit les premières semaines ! Je n’ai pas vraiment peur de le partager, mais j’angoisse déjà à l’idée de le laisser en reprenant le travail mais pas à mon entourage t j’ai surtout hâte de le voir avec son papa !!! C’est un sentiment hyper fort de pouvoir enfin le partager avec lui !! Même s’il est hyper présent et qu’il partage plein de choses avec nous notamment grâce à l’haptonomie, il est quand même coupé de plein de sensations ! (Tant mieux pour certaines !) Coté chaleur ça va, ça ne m’est pas trop désagréable je sais que c’est la dernière ligne droite !! Bisous et bonne continuation à toi !

  3. Sarah says:

    C’est un truc joli article que tu as écris, doux, sensible, et très touchant! Moi je vais commencer mon 7ème mois, je n’ai pas pris spécialement beaucoup de poids mais je ne suis pas fan de l’état de grossesse non plus. Pour ma part, j’ai pu continuer à tout faire comme d’habitude pendant le 1er trimestre mais j’ai craqué à la fin du 5ème mois… Entre la fatigue, les hormones, la pression, le stress… J’ai passé 1journée complète à pleurer sans m’arrêter ou presque. Et je fuis les miroirs, je n’aime pas mon reflet avec mon gros bisou. Et je crois que ce qui me dérange le plus, c’est que de parfaits inconnus me parlent et me font des compliments comme si je les connaissais. Ca me met mal à l’aise …

    • Julycocoon says:

      Oui c’est dur de gérer les « gars ou fille » ??  » C’est pour quand ? » « C’est le premier ? » des inconnus qui ne te disent même pas bonjour !!!!!! Si ton petit passage à vide est passé c’est déjà bien et je t’avouerais que la meilleure période (pour moi) c’est bien en ce moment !! Comme quoi, je suis loin des généralités sur plein de points !!! Prend soin de toi, et de lui, c’est le principal !

  4. Poleen says:

    Il est bien touchant ton article 🙂 C’est bien normal je pense d’avoir des hauts et des bas pendant ces mois si bouleversants… J’espère que la dernière ligne droite sera la plus paisible et agréable, mais je n’en doute pas, avec l’arrivée imminente de Baby, vous devez être si impatients <3

  5. sasou says:

    quel bel article ecrit avec le coeur, je suis fiere de toi tu tiens bon et c’est important Bébé est ton booster ne l’oublie jamais et mes condoleances a ton papi ♥ il veille sur vous ♥ kiss u

  6. Anne-Laure says:

    J’ai adoré lire cet article tout en confidence et en vérité. Non la grossesse n’est pas toute rose ! C’est bizarre à dire, mais cela m’a rassurée de lire comment ces mois se sont écoulés pour toi. Cela me prépare en quelque sorte à appréhender ce qu’est vraiment la grossesse, sans tabou. Et en plus la conclusion est des plus tendres ! Finalement, la nature est bien faite. À 9 mois, te voilà prête à accueillir ce nouveau petit être sereinement ! <3

    • julycocoon says:

      Au moins c’est mieux d’avoir ça en tête et si ça se passe pour le mieux ce ne sera que des bonnes surprises 🙂 et c’est vrai qu’à l’entrée dans ce 9ème moi je me sens plus heureuse, épanouie, en forme, bien dans mon corps… C’est un bon timing alors que tout le monde me plaint de la chaleur et de la « fin » ! Pourvu que ça dure !! Et c’est vrai aussi que j’avais entendu et lu que chaque étape était importante et aidait à accueillir le bébé sereinement ! Je pense que c’est une chance qu’il arrive proche du terme cat l’excitation monte ! Je peux comparer un peu au mariage sur ce point ! Tu oublies le stress à la fin car tu as envie de vivre le moment et c’est ce que je ressens pour Baby Cocoon ! Hâte de voir sa bouille, de découvrir si c’est un mini Mr l’amoureux ou une mini moi et du coup choisir son prénom !! :)))

  7. Clementine says:

    Bonjour,

    Je te lis discrètement depuis quelques temps déjà, sans commenter mais là, j’avais envie de commenter car ton article m’a fais un bien fou…

    Je rentre dans mon 6ème mois, et comme pour toi, j’attends encore que ce deuxième trimestre soit le meilleur, comme tout le monde me l’avait annoncé.
    Ce bébé, il était désiré et il est arrivé tout de suite, et depuis que j’ai appris la nouvelle en février, je ressens tous les jours ce bonheur de me dire que je suis enceinte et qu’un petit « nous » va arriver.
    Les 3 permiers mois ont été les plus faciles pour ma part, presque pas de nausée (un peu le soir durant 10 jours) pas de fatigue particulière…J’ai été épanouie et j’attendais avec impatience que mon ventre s’arrondisse. Les kilos sur la balance ont mis du temps à arriver contrairement à ce que je pensais…
    Et puis à partir de 4 mois, les contractions sont arrivées, j’ai un « utérus contractile » qui contracte souvent…Je dois me reposer et éviter toutes sollicitations. Je lève le pied, j’aménage mes activités, une seule activité dans la journée et l’autre partie, repos.
    Les congés arrivent, nous partons avec mon mari, on décompresse mais les contractions sont toujours présentes certains jours.
    Lorsque je rentre de vacances, échographie du 5ème mois, on nous annonce que nous attendons une petite fille. Nous sommes ravis mais après c’est la douche froide : je contracte trop mon col s’est raccourci a 32 mn, malgré le fait que j’ai levé le pied. Je suis inquiete pour mon bébé, peur de ne pas arriver à la fin de la grossesse et je n’en vois pas le bout. Je suis perdue, je ne sais plus comment faire, quoi faire, de peur d’avoir des contractions. Je suis radicale les 1er jours, je reste allongée la journée, je me lève juste pour manger et me laver (la gynécologue ne m’a pas mis au repos strcit, mais je sens que c’est ce qui me fais du bien…). Les contractions se calment, je prend du temps pour nous et j’espère qu’en me reposant au maximum la journée (sieste…) et une activité de temps en temps, ça ira…
    Quant à moi, mon ventre s’arrondit doucement, il est petit mais j’aime le voir prendre forme, j’aime sentir ma puce et la calmer en posant ma main…Quant aux kilos, pour le moment j’en ai peu pris (3,5kg et je suis a 25 semaines) mais je sais qu’ils viendront après…
    La grossesse n’est pas un long fleuve tranquille, elle nous bouleverse mais je trouve cela tellement fort et tellement beau…
    Merci pour ton article qui me fait apercevoir que nous avons toutes nos difficultés, nos épreuves dans cette étape qu’est la maternité…Ça rassure et ça fait un bien fou.
    En tous cas, je trouve que tu portes la grossesse à merveille.
    Bon dernier mois de grossesse et bien évidemment, le meilleur pour la suite.
    Clementine

    • Julycocoon says:

      Merci pour ce chouette commentaire 🙂 Tu as raison de t’écouter et de te reposer au max en adaptant ton planning ! Comme ça tu ne peux pas culpabiliser et tu es le meilleur baromètre à l’écoute de ton corps !!! Au final ce que je voulais dire pour les kilos c’est qu’il n’y avait pas de règle, j’ai pris au début mais je ne prends plus depuis deux bons mois, ce qui fait que je serai arrivée à mon objectif alors qu’au début mon médecin me faisait paniquer… pour rien ! Bonne continuation à toi, écoute-toi, je crois que c’est finalement le meilleur des conseils, quels que soient ses symptômes 😉

      • Clementine says:

        Je suis tout à fait d’accord avec toi…Malgré le discours des médecins, des sages femmes, des uns et des autres, je crois que le plus important est d’apprendre à s’écouter et écouter son corps. Je crois qu’écouter ses envies est important, la nature est bien faite et le corps nous réclame tout ce dont nous avons besoin pour le développement du bébé…
        Il faut s’écouter et apprendre à decrypter les sensations de son corps (tiraillements douleurs, contractions…) et pour une première grossesse, c’est bien difficile car on ne connait pas ses sensations.
        Très bonne fin de grossesse a toi

        • julycocoon says:

          Oui tout est nouveau !! 🙂 et encore je suis sûre que tu découvres encore plein de choses lors d’une deuxième grossesse 😛 merci pour ton commentaire 🙂

  8. adeline L says:

    très joli témoignage, toutes les mamans attendent leur bébé d’une façon différente et chaque grossesse l’est également
    moi je suis une grande anxieuse, je m’interdit tout car j’ai peur de la fausse couche précoce alors tu vois lol

  9. chloe says:

    Moi qui ne fantasme pas la grossesse, je crois que quand je serai dans ton cas (dans looongtemps!), vivre toutes ces étapes ne sera pas facile pour moi! Tu as été courageuse, le meilleur reste à venir!

Laisser un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.