Mon expérience des Escape Game à Nantes

Il était une fois la fille tombée dans les escape game ! Le premier date d’il y a près de 2 ans. Enceinte de 8 mois, parée de ma robe flamants rose, je rentre pour 60 minutes maximum dans une pièce de Leave in Time (Don Cinto), le premier à Nantes, sans autre issue que celle que l’on cherche à découvrir !

J’espère :
1. Ne pas y accoucher
2. Ne pas être ridicule entourée d’une bande de geeks (4 ingénieurs en informatique), moi la littéraire de la bande
3. En sortir avant les 60 minutes imparties car je suis un peu mauvaise joueuse.

On rentre, j’ai un peu la frousse mais en fait ça ne fait pas peur. On fouille, on fouille, on résout des combinaisons plus ou moins évidentes, il y a des portes qui s’ouvrent et d’autres pièces à découvrir, on est excités comme des puces, on s’affaire, on collabore et ça dépote !

47 minutes plus tard, pas la moindre contraction et on est sortis ! Trop heureux et complètement mordus de cette première expérience ! Quand on nous demande un nom d’équipe, rien ne vient ! On regarde un peu autour de nous mais rien. Il n’y a que les flamants rose sur ma robe ! Alors, à l’unanimité on devient la team flamants roses ! On va au resto, fêter notre victoire, et on se dit déjà « c’est quand la prochaine ? ».

Mais bon, il est l’heure d’accoucher et de profiter de mon bébé alors les escape game sont mis en suspens… Puis, on se dit que ça fait vraiment trop longtemps et un an et demi après, on confie Zoey pour se faire 2 salles dans la même semaine !

A La Ligue des Gentlemen en famille avec L.O.I.S.E.L.E.U.R. Une énigme de fou et une collaboration intéressante à mettre en place car il faut souvent dissocier des duos pour avancer plus vite sur plusieurs énigmes en parallèle, tellement c’est dense. Et puis, en famille ça change ! C’est la surprise pour un de mes frères, aussi mordu que moi, et la découverte pour le padre, le plus petit frangin et sa chérie ! On se régale mais je reste un peu sur ma faim car j’ai envie d’en faire d’autres avec ma première team !

Ça tombe bien, c’est prévu la semaine qui suit avec L’évasion du Cardinal à Nantes Escape. On est surexcités de se retrouver enfin, un an et demi après. Cette fois, on est 6 ! En plus des 4 geeks, on accueille l’atout médical mais aussi un équilibre féminin-masculin avec notre amie sage-femme.

On rentre, ça coule, ça roule, ça déboule, malgré les bâtons dans les roues qu’essaye de nous mettre un comédien. Véritable atout de cet Escape Game. 22 fucking minutes et on sort. On ne sait même pas si on est heureux ou déçus, mais après notre traditionnel restaurant, on conclue que c’était trop facile. Et, comme on veut laisser une chance à Nantes Escape, on revient tester la plus difficile, selon les taux de sortie : le tripot de la courtoise. Une nouvelle comédienne nous met dans l’ambiance. Comme le décor. Ça se corse. On butte sur des énigmes et comme on a peu d’aide on se sent perdus une ou 2 fois mais finalement on sort quand même quelques bonnes minutes avant la fin !


Et puis, depuis ces premières roooms, j’ai été invitée à en tester d’autres et il y en a pas mal à dire alors, voici un petit zoom sur les 3 dernières soirées :

Etre bêta tester chez Escape Hunt

Commençons par Escape Hunt à St Herblain qui a un hall accueillant et des Game Masters vraiment adorables. On a envie de s’enfoncer dans un fauteuil Moriarty et donc on y passe plus qu’une heure parce qu’on y est bien ! Les énigmes ont des liens avec la ville de Nantes et cette toute nouvelle se passait aux Chantiers Navals ! Cela donne une idée du décor, plus sobre qu’ailleurs. Avec mon équipe habituelle on a fourmillé assez rapidement et on est sortis en moins de 45 minutes. On a aimé l’ouverture d’esprit des gérants, le temps qu’ils ont pris pour parler avec nous. C’était un super moment qui nous a donné d’y retourner ! L’accueil y est vraiment soigné et puis en apprendre plus sur l’envers du décor, on adore ! C’était une super expérience que de tester une room avant qu’elle n’ouvre au grand public ! C’est donc susceptible de bugs ou de modifications à venir ! Pour notre part, en plus de kiffer, on était ravis de faire partis de la mission et on a très envie de tester les 2 autres salles (déjà faites pour certains d’entre nous).

Tester les super salles de John Doe

J’ai passé autre une soirée géniale géniale géniale chez John Doe ! Peut-être moins impressionnée par la déco du hall plus sobre que chez nos amis précédents, ici on ne se déguise pas mais j’ai testé les 2 premières rooms avant que la troisième n’ouvre. Et elles sont totalement complémentaires.
J’ai commencé par la Prison de Blue Castle. J’ai eu PEUR. Du genre à claquer des dents et à me prendre vraiment au jeu ! La déco est géniale et j’ai vraiment eu la frousse de rester enfermer dans cet univers. Je ne peux pas en dire beaucoup plus mais si vous aimiez Prison Break ou si vous aimez avoir peur. C’est la seule qui m’a procuré cet état de stress qui contribue à la difficulté de cette salle !! Ne peut-être pas commencer par celle-ci si c’est son premier escape, mais y courir si on est déjà adepte !

La Mine de Black Rock, quant à elle a un décor assez chouette aussi, plutôt surprenant sur certains points. Elle est apparemment plus facile mais j’ai trouvé que les énigmes comportaient parfois quelques pièges qui nous ont fait ramer. Elle m’a fait digérer la sortie de Prison qui m’avait laissé des traces. Pour commencer je pense qu’elle est idéale ! Je l’ai adorée !

Bref, des room bien travaillées, qui vous emmènent dans un vrai univers malgré l’accueil plus soft qu’ailleurs dans le hall ! Courrez-y !

Découvrir le petit dernier : L’Onirium Nantes

Dernière invitation, chez le petit dernier ! Ca sent le neuf quand on pousse la porte du boulevard Guist’hau. L’accueil est moins surjoué qu’ailleurs même si on nous promet un univers issu des rêves, que je n’ai pas vraiment retrouvé dans ma room. Je teste la salle « Station or-bit 34B ». Univers totalement cinématographique, pour moi, j’ai l’impression d’être partie pour mars ! La salle est assez difficile et peut être jouée en mode compétition grâce à une fenêtre entre les 2 rooms ! Une seule des équipes est gagnante dans ce cas là ! Dur de trouver son équilibre avec un nouveau groupe mais on sort avant la fin malgré un couac qui coupe le son de notre salle avec notre game master ! Du coup on communique par tableau, et c’est assez chouette de tester cette salle avec cette difficulté (non voulue) en plus ! Camille a géré la communication sans nous entendre, chapeau ! Elle a d’ailleurs ouvert cet Escape Game avec son mari, et on sent qu’ils y ont mis du coeur, même si l’accueil est un peu timide et pourrait mieux se travailler ! De l’autre côté un autre groupe tente la salle de L’insurrection qui a l’air original et dont le thème me tentait bien, une prochaine fois ?

  • L’Onirium, 34 Bis Boulevard Gabriel Guist’Hau, 44000 Nantes

En résumé, je suis accroc et je veux continuer mon exploration avec ma petite team car pas évident de se refaire une place en changeant de groupe (et parfois en ne connaissant pas les autres) on peut être leader comme suiveurs selon les escape game et c’est assez déstabilisant ! A suivre…

Alors, lequel vous tente le plus ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 comments

  1. Nanakie says:

    J’adore! Super article qui présente bien chacune des adresses nantaises!
    C’est marrant parce que je vais tester mon 1er Escape Game le jour où je terminerai mon 8ème mois de grossesse… Avec 3 amis ingénieurs… Bon faut que je prévoie une robe à motif pour nous inspirer un nom de Team alors 😉

    • julycocoon says:

      Grave !!! Je trouve ça dure de refaire les équipes à 0 donc j’étais ravie d’en faire 2 avec toi !! À quand la prochaine ??

Laisser un commentaire