Ton Paris

Quatre à quatre, tu descends les escaliers, poussée par une force intérieure. Une fois dans la rue Saint-Jacques, l’odeur de la circulation te saisit. Les fruits qui ne sont pas de saison et qui envahissent les étals côtoyant les chinoiseries...