Ayutthaya: des vestiges intemporels

A Ayutthaya il faisait très chaud et humide, après une nuit très moyenne nous avons eu le courage de nous lever tôt pour partir à l’aventure! Une ville quasi déserte de touristes, un dépaysement contrastant avec Bangkok, nous sommes partis à pied en direction de la cité perdue d’Ayutthaya (à prononcer avec la voix off de Pékin Express!). Nous avons marché, marché, marché et sommes tombés nez à nez avec les vestiges de ses temples. Des ruines labyrinthiques qui m’ont absolument fascinée avec ses bouddhas qui avaient traversé le temps, entrelacés dans des racines ou lascérés par les siècles. Il pleuvait mais je m’en moquais, j’aurais pu marcher des heures pour tout parcourir et tomber sur des merveilles! J’avais la sensation d’être seule au monde et de découvrir des trésors resurgis des entrailles de la terre. Vous l’aurez compris cette journée aussi étrange soit elle fut, de loin, l’une des plus belles surprises de ce voyage! Un souvenir inégalable dans le parc historique d’Ayutthaya, une atmosphère indéscriptible, des sensations inoubliables…

IMG_9601.JPG

IMG_9602.JPG

IMG_9603.JPG

IMG_9605.JPG

IMG_6209.jpg

IMG_6218.JPG

IMG_6222.JPG

IMG_9607.JPG

IMG_9609.JPG

IMG_9610.JPG

IMG_6224.jpg

IMG_9611.JPG

IMG_9613.JPG

IMG_9616.JPG

IMG_9617.JPG

IMG_9620.JPG

Quelques photos de notre guesthouse restée bloquée dans les années du colonialisme…

IMG_9586.JPG

IMG_9589.JPG

IMG_9594.JPG

Les – : La pluie qui nous a empêchés de prendre plus de photos, notre nuit: une chaleur étouffante, un ventilo des années 70 qui faisait un bruit improbable, des bateaux qui ne cessaient de passer et « klaxonner », des volets qu’on n’avait pas vus et donc pas fermés, notre guesthouse difficile à trouver en arrivant (le guide du routard raconte parfois des bêtises), chercher un supermarché et ne trouver personne qui parle anglais ou ne nous aide.

Les + : La pluie qui nous a rafraîchis, la découverte de ces vestiges qui laissent sans voix, la sensation d’être les seuls touristes, de l’historique, des merveilles, du vrai, la tête de bouddha dans les racines, le prix des repas, des tuks-tuks, traverser un marché couvert avec des odeurs et des visions à vomir mais si typique, les quelques échanges que nous avons eu à la gare routière avec des Thaïlandais, le trajet en car si roots, si imprévu mais si réconfortant parce que je touchais enfin du doigt cette sensation de liberté immense, de voyage sauvage, d’introspection et de désinhibition…

A suivre mon deuxième coup de coeur: Sukhothaï!

Rendez-vous sur Hellocoton !

28 comments

  1. Ines says:

    Superbes photos! Ce site m’avait aussi beaucoup plu! Impressionnant ce bouddha entrelacé dans les racines des arbres…et quel plaisir de lire que tu as eu un coup de coeur pour ce site;) Vivemant la suite car j’avais adoré sukhothai!!!

  2. Life Actually says:

    Tu me fais voyager à travers tes sublimes photos, j’adore 😉
    Et pas mal les + et _ en guise de petit bilan de la destination !
    Vivement ton deuxième coup de coeur !

  3. Poleen says:

    Ca ne m’étonne pas que ce lieu ait été un de tes coups de coeur ! Et moi je me régale de voyager par procuration 🙂
    Gros bisous

  4. Nang Fan says:

    Ayutthaya… j’ai toujours adoré… nous avions été accueillies comme des reines, ma fille et moi… à ne pas manquer, tout à côté du parc historique, un tout petit marché bien typicos, et de l’autre côté, un parc à éléphants, chouette pour les enfants…

  5. Anne-Laure says:

    Le genre de balade qui nous transporte bien loin de notre petit quotidien. J’aime ces endroits si propices à la rêverie, à la philosophie et qui nous font voyager à travers les siècles. Grâce à toi, je suis zen pour la journée ! 😉

Laisser un commentaire