Amoureuse d’un metteur en scène…

C’est difficile pour moi de vous faire partager mes coups de coeur théâtraux et cela pour plusieurs raisons… Déjà je me dis que ça ne doit pas tous vous intéresser, aussi que parfois je vois de spièces « locales » et qui ne passent pas forcément là où vous habitez, qui sont déjà passées dans ma région pour celles qui y vivent, etc!
Et puis c’est aussi très dur de faire une critique de théâtre…
Mais pour le coup, j’ai vu, LA pièce qui va changer ma vie, celle qui marque l’avant et l’après… Forêts de Wajdi Mouawad.

8107110336.jpg
Wajdi Mouawad est un homme de théâtre canadien, tout à la fois metteur en scène, auteur et comédien. Il est né en 1968 à Beyrouth au Liban. Il quitte son pays natal à l’âge de huit ans avec sa famille qui émigre d’abord en France puis au Québec en 1983.
Jeune et contemporain il est devenu pour moi le génie du théâtre à voir absolument!
Il a composé une trilogie écrite et mise en scène par ses soins: Le sang des promesses composée de Littoral, Incendies et Forêts.
8471110346.jpg
La Pièce selon Wajdi Mouawad:

Si l’on veut une histoire, Forêts est peut-être le récit de six femmes qui, suite à un événement qui s’abat sur la plus jeune d’entre elles, font brutalement face à l’incohérence de leur existence. Cette plongée forcée à laquelle elles auraient bien voulu se soustraire se fera par l’entremise d’un paléontologue amené en 1946 à se rendre avec une équipe de scientifiques dans un des camps de concentration pour tenter de ramener du néant ce que l’on a voulu y précipiter. Chacune de ces femmes verra sa raison mise en pièce puisque là, dans les cendres humaines de cette innommable douleur, irreprésentable, elles déchiffreront, abasourdies, les traces et le futur de leur destinée.
Forêts …
Forêts…
Forêts…
Mais si l’on veut vraiment une histoire, on peut aussi dire qu’il s’agit du récit d’une désertion : quittant le champ de bataille en 1917, un soldat ; Lucien Blondel ; se réfugie au coeur d’une forêt. Là, traversant une rivière étrange et obscure, serpentant au milieu des arbres, il découvre un zoo où quatre femmes vivent au milieu des animaux sauvages . Au coeur de ce paradis improbable, Lucien rencontrera Léonie avec laquelle il vivra une histoire d’amour sans se douter que leur union sera, à l’image de ce siècle, le théâtre de douloureuses déchirures.
Forêts…
Forêts…
Forêts est peut-être l’histoire de cette femme, en 1989, qui apprend qu’elle est atteinte d’un mal incurable son cerveau étant dévoré par une tumeur.
Forêts…
Forêts…

7487110307.jpg
Si vous aimez le théâtre contemporain, les tragédies, les surprises, si vous avez envie d’être étonné, ne soyez pas effrayés de la durée de la pièce qui vous tiendra en haleine pendant les 4 heures. Vous en redemanderez. Je ne rêve plus que d’une chose: voir ses autres mises en scène. Cette pièce a changé ma vie et j’aimerais qu’elle puisse changer la votre!
Rendez-vous sur Hellocoton !

8 comments

  1. Mademoiselle M. says:

    J’ai un peu de mal avec le théâtre contemporain car je trouve qu’il manque souvent un décor, les costumes ne sont pas très recherchés… Mais cette pièce a l’air intéressante, merci!

    Bisous

  2. Koyangi says:

    Merci pour cette découverte, July ! J’ai été quelques fois avec ma maman voir du théâtre contemporain, mais je ne sais pas si les pièces étaient particulièrement ardues ou si j’étais particulièrement bouchée (plutôt ça, à mon avis), mais souvent, lorsque le spectacle était fini, ma mère avait les larmes aux yeux et moi, je n’avais rien compris… Mais c’est tellement beau quand deux univers arrivent à se rencontrer et si jamais cette pièce est jouée en Suisse (et en français si possible), j’irais la voir, c’est promis !

  3. Poleen says:

    Quel enthousiasme ! L’histoire a l’air très intéressante, j’espère pouvoir voir la pièce un jour !
    En tout cas, on sent que tu es dans ton élément !! 🙂
    Bisous

  4. La Grenadine says:

    J’ai vu Littoral, écrit et monté par ce même metteur en scène. C’était poétique, contemporain, beau. =)
    Je suis contente pour ma part que tu fasses partager tes coups de cœur théâtraux. Surtout que pour le moment, je ne peux plus y retourner. Je me contente d’en faire. =)

  5. caro says:

    Ca fait plaisir de découvrir une de tes passions personnelles! Personnellement, je ne suis pas très théâtre mais c’est surtout par manque de soirées disponibles… Je suis curieuse de nature donc why not! Ca a l’air aussi très intense, j’espère qu’un jour tu auras autant de succès de Mouawad! bises…

  6. ennA says:

    En fait, je n’irai pas de moi-même voir du théâtre contemporain mais si on me propose à l’occasion, je ne dirais pas non; parce que je suis curieuse comme fille. En revanche, la danse contemporaine, c’est pas possible. J’en ai déjà vu et j’ai beaucoup de mal. Je ne suis pas du tout réceptive à cet art.
    Mais Littoral me dit quelque chose. La pièce a du passer sur CocoVille, au fanal, probablement.

  7. July says:

    @ Mademoiselle M: La les costumes étaient très « justes » et le décor était simple mais la scénographie (utilisation de l’espace, invention d’un décor en cours de pièce, etc) étaient fascinants et inédits pour moi! Ce n’était pas du simpliste mais du vrai! Bises!

    @ Koyangi: C’était quelles pièces que tu avais vu avec ta maman? Elle est en Français et même en Québécois! C’est très drôle ils arrivent à jongler entre les deux accents et j’ai beaucoup rit de ça! je suis sûre que ça te plairait aussi! Bisous!!

    @ Poleen: Oh oui j’aime ça! J’espère que tu auras aussi l’occasion de la voir! Bises!

    @ La Grenadine: Ah la chance j’aimerais beaucoup voir Littoral! Tu vois de quoi je parle en tout cas! Moi j’ai besoin d’envoir et d’en faire en paralèle même s’il y a des moments ou je n’en fait qu’un des eux! mais les deux sont vitals pour moi (et pour toi aussi je pense!) Bisous!

    @ Madame Kévin: Je suis contente que cela t’intéresse! Tu vas aussi au Théâtre?

    @ caro: oh c’est gentil tout plein! Et si un jour tu as envie de te faire une pièce sur Nantes, n’hésite pas à me contacter 😉

    @ ennA: C’est marrant car hier je suis allée voir de la danse contemporaine et c’était génial! Pourtant je n’y suis pas spécialment réceptive mais là c’était bien! En fait le terme « contemporain » fait peur au gens mais le contemporain ça peut être très large car c’est des années 60 à maintenant, ça peut être très différent et ça dépend de l’intention de chaque écrivain, metteur en scène, chorégaphe car si contemporain veut parfois dire: être nu et faire des trucs incompréhensibles, ça peut aussi vouloir dire: représenter la société d’aujourd’hui et tenter de trouver des réponses et là c’est beau et j’aime!! Et oui la pièce est bien passée à Cocoville!! bisous!!

Laisser un commentaire